Le problème des insectes à bord d’un bateau

Cafards, charançons, mouches, moustiques, araignées, fourmis … les insectes sont nos amis !? Euh… moins quand ils commencent à envahir votre voilier !

Les cafards dans le bateau

Si vous naviguez suffisamment longtemps sous les tropiques, tôt ou tard vous découvrirez ces invités indésirables à bord. Plutôt inoffensifs, mais pas très agréables; dès que l’on éteint la lumière c’est la ruée vers les zones de ravitaillement, miettes et déchets divers. Peuvent-ils s’avérer porteurs de maladie ? Non contrairement à certaines idées reçues, ils ne colportent pas de microbes et ne piquent pas. Par contre ils se reproduisent à une vitesse effrénée, surtout les petits qui sont des champions de la copulation et du 100 m départ arrêté (nous avons eu la chance de pouvoir étudier plusieurs variétés en même temps…) ! De toute façon il n’est pas recommandé de les écraser, même les gros vernissés marrons, ces blattes, cancrelats ou encore ravets que l’on côtoie dans les supermarchés antillais, car avec un instinct de survie de l’espèce à peine croyable, ils vont se mettre à pondre avant de rendre l’âme…vraiment réussi pour importuner les navigateurs; pas facile de s’en débarrasser !

Tout d’abord comment éviter de les faire monter à bord ?
Ce n’est pas comme pour les rats où il suffit de mettre des protections sur ses aussières ex.: assiettes plastiques percées au milieu, c’est quasiment invisible car en général vous ne récoltez que des œufs ou des larves. Les bonnes précautions sont de ne jamais embarquer de cartons ou autres emballages comme les cagettes à fruits provenant des supermarchés sous les tropiques qui sont très souvent infestés de pontes. Tout déballer et trier sur le quai ou dans l’annexe avant de ranger les aliments dans le bateau. Certains équipages plus précautionneux rincent les fruits ou légumes douteux à l’eau légèrement javellisée, ex. les régimes de bananes, coupent les touffes d’ananas avant de les embarquer et se débarrassent systématiquement de tous les emballages possibles; d’autres devenus paranos après une première invasion utilisent même du permanganate pour rincer les fruits et les packs de lait ou boissons sucrés.

Les moyens pour se débarrasser des cafards :
On trouve toutes sortes de pièges à ravets, de petites boîtes en carton avec appât et fond très collant; mais ces « sticky boxes » sont surtout utiles avant que la (ou les colonies !) aient commencé à se développer.
Aux dires de la majorité des navigateurs, le plus efficace contre les cafards est l’acide borique que l’on se procure en pharmacie. On pourra confectionner de petites boules empoisonnées avec du lait Nestlé et les positionner dans les recoins du bateau. Les autres grands moyens de désinsectisation avec fumigation sont peu pratiques pour un équipage vivant à nord. Dans notre cas, en plus de quelques boulettes, une immobilisation du voilier sur un chantier à sec et très chaud pendant deux mois pour notre retour en France, au milieu d’années de navigation sous les tropiques aura eu raison de ces bestioles. Probablement desséchées nous les avons retrouvées toutes sur le dos, un coup d’aspirateur et c’était fini. Nous n’avons plus jamais embarqué aucun carton à bord !

cafards
N’écrasez pas les cafards dans votre bateau, jetez les à la mer ou mangez les !?!

Les moustiques

Beaucoup plus gênants car certains sont porteurs de maladies graves comme le palu ou la malaria, ou moins graves comme la dengue, mais qui peut quand même vous clouer au lit un athlète pendant deux longues semaines. Comme il est difficile de continuer à prendre des comprimés ou traitements prophylactiques anti paludisme pendant des années, d’autant plus qu’ils ne sont plus vraiment efficaces dans certaines zones. Le plus sage est d’éviter les piqûres, vêtements longs et « repellents » à la tombée de la nuit, et surtout bien équiper son bateau de moustiquaires, sans oublier les aérations et la descente. Pour les panneaux de pont, les stores intégrant une moustiquaire coulissante sont bien pratiques tant qu’on les manipule avec soin. Bon à savoir pour les angoissés, les piqûres de moustiques ne transmettent pas le sida.

Les charançons et l’avitaillement

Lorsque que vous refaites votre avitaillement dans des épiceries à l’hygiène peu évidente vous risquez d’en embarquer. Non seulement il faut stocker toutes les céréales, farines, pâtes, riz, semoules, etc dans des « Tupperwares » ou bidons plastiques étanches, mais on peut ajouter aussi du coton imbibé d’éther sur le dessus avant de refermer ces récipients. Quelques gouttes suffisent. Plus efficace que les clous de girofle ou les feuilles de laurier, souvent utilisés contre les mites alimentaires, inoffensives mais qui pondent des verres « à soie » peu ragoûtants dans un bateau, ou toute cuisine.

Les mouches et autres insectes

Les mouches sont parfois pénibles lorsque vous voulez lire ou dormir, mais faciles à éviter en utilisant les moustiquaires du bateau et une bonne vieille tapette en plastique. Les araignées, qui par ailleurs mangent les moustiques et les mouches, sont en général inoffensives, à part le cas où une mygale qui par ailleurs n’aime pas l’eau serait montée à bord d’un voilier (conte africain). Les piqûres de certaines araignées peuvent déclencher une érosion de minuscules boutons tout le long de vos vaisseaux sanguins, spectaculaire mais pas grave, se soignant très rapidement avec antibiotiques et pommade aux corticoïdes. Pour les fourmis qui montent le long des aussières ou sangles de retenue lorsque le bateau est au sec sur un chantier, les boites et gel positionnés sur leur passage ont été efficaces. Contrairement aux cafards qu recherchent des zones humides, chaudes et abritées et peuvent se nourrir de presque rien, l’absence de nourriture disponible incite moins les fourmis à s’installer, à moins que vous tombiez sur une variété appréciant particulièrement le bois de vos aménagements !


Questions, commentaires : ,  Abonnement : abonnement,  Inscription newsletter : Newsletter,  Partager : twitter facebook
Donnez votre avis sur cet article : A revoirBofMoyenBienTrès utile (8 avis, moyenne : 4, 63 sur 5)
Loading ... Loading ...