Triptyque sur la grande croisière

I – Les motivations pour le grand départ

Nombreux sont les candidats ressentant l’appel du large, rêvant de découvrir de nouveaux horizons, les espaces marins et les contrées lointaines, que ce soit pour changer de vie, par goût de l’aventure, ou tout simplement pour ouvrir une parenthèse dans une vie trop pressante.
Mais beaucoup s’interrogent avant de franchir le pas et larguer les amarres :

  • sommes nous prêts pour partir ?
  • est-ce le bon moment ?
  • quels dangers et pièges nous attendent ?
  • est-ce un projet pour nous, serons nous heureux ?

Et plus prosaïquement une multitude de questions d’ordre pratique surgissent et interpellent les futurs marins au long cours : quel bateau ou voilier de voyage idéal, pour quel budget, avec quel équipage, pour un tour du monde ou un trajet plus modeste ?

II – Risques et facteurs clés de succès

Quels sont les principaux risques ? Accidents ou plus simplement ajournement du voyage pour raisons diverses et variées ? Parmi les plus cités par les équipages de voyageurs, on relève : mal de mer, ennui, mésentente dans l’équipage, budget trop limité, ou plus gravement : fortunes de mer, avaries sur le bateau, actes de piraterie, problèmes de santé, … Heureusement ces derniers sont rares et plutôt moins fréquents que les accidents terrestres; quant aux premiers en apparence plus anodins, la conjonction de plusieurs facteurs est souvent fatale pour un équipage mal préparé.

Quand l’envie de découvrir un nouveau mode de vie et de nouveaux horizons l’emporte sur les réticences liées au saut vers l’inconnu; connaître les difficultés et les risques du voyage, c’est déjà les domestiquer, avant de pouvoir apprendre à les surmonter. « Un équipage avisé en vaut … »

Grande croisiere en voilier
Une volonté d’apprendre et de se documenter, par exemple sur la sécurité en mer, la météo et ses saisonnalités, les problèmes de santé et de formalités, les cétacés ou mammifères marins, les oiseaux de mer…, pour apprivoiser ce nouvel environnement permettra de mieux jouir des bonheurs quotidiens de la vie en grande croisière. Des plaisirs simples pour quelques occupations principales en navigation, comme les manœuvres, le pilotage ou la navigation, la météo, la cuisine, la pêche en mer, la lecture, les jeux d’échecs … et au mouillage, les rencontres, la plongée, les escales, la lecture, l’école à bord, le bricolage sur le bateau …

Peut-être avez vous eu la chance de vous promener sur les pontons de marinas situées sur les grandes routes de migrations des « marins voyageurs » et d’interviewer quelques équipages. Ou bien alors de lire à travers les lignes de récits ou de blogs de voyageurs vous précédant ? Si ce n’est pas encore la cas, en voici une interprétation :

Les éléments clés et facteurs de succès pour un projet de navigation au long cours :

  • Un apprentissage de la voile et un apprivoisement des éléments marins progressifs
  • La définition d’un projet de navigation adapté au temps disponible et à l’équipage
  • Le choix d’un voilier en adéquation avec son projet et son budget
  • La positive attitude : découvrir, apprendre, partager, apprécier

Que ce soit en rallye, en solo, en famille, entre amis, en monocoque, en multicoque, autour du monde, autour de l’Atlantique ou de la Méditerranée … toutes les formules se valent et peuvent être vouées au succès comme à l’échec.
A nouveau ce qui compte c’est l’adéquation entre le projet de navigation et les principaux membres de l’équipage, leur motivation et expérience. Le type de monture est certes important, mais pas primordial pour le succès de l’opération, tant que les besoins en autonomie, sécurité et confort répondent aux attentes des voyageurs. Certains sur des coques de noix de moins de 10 mètres avec un équipement spartiate ont bouclé de jolis tours du monde, alors que des voiliers rutilant neufs de 50 pieds et plus, n’ont pas encore effectué leur première grande traversée… A chacun son projet, ses choix et budget. La bateau idéal c’est celui qui répond le mieux à l’équation navigation-budget-équipage, afin de rendre le projet viable.

III – La planification de la grande croisière

Certains larguent les amarres et réfléchissent après. D’autres préfèrent bien préparer leur projet et leur équipage en amont pour augmenter leurs chances de succès. Bien que quelques uns, parfois inconscients, souvent pleins de fougue et de jeunesse, ou alors possédant une volonté inoxydable et une détermination à toute épreuve se sont lancés sans expérience et très peu de préparation avec beaucoup de réussite, cette démarche de planification sied bien à nos sociétés occidentales cartésiennes … et aux équipages moins jeunes ou plus habitués à une vie ou un environnement confortables.

Pour faciliter le passage du rêve à la réalité, on peut bien entendu lire des récits de navigation et se documenter sur les routes de grande croisière autour du monde, la traversée de l’atlantique, le passage du canal de Panama, la traversée du Pacifique, l’Indien et Bonne Espérance, les saisons propices à la navigation; poser des questions à ceux qui sont déjà partis sur les forums spécialisés sur la grande croisière.

On peut aussi commencer à se former soi même et son équipage avant de partir, naviguer en location ou en école de voile, suivre des stages de préparation sur la sécurité en mer, la médecine à distance, la météo, la mécanique, la voile hauturière, le matelotage, la plongée, apprendre à reconnaître la flore des escales lointaines et la faune marine : les poissons, les cétacés, les oiseaux.

Cet apprentissage, ces efforts de documentation seront bien utiles pour un choix avisé d’un bateau et de son équipement , notamment sur l’autonomie, les sources d’énergie (eau, carburant, bilan électrique, groupe électrogène ou énergies renouvelables), l’accastillage, le plan de pont et de voilures, les aménagements, le confort à bord, ainsi que sur les moyens de communication (réception des prévisions météo, communications électroniques, médecine à distance, école à bord, divertissements, mise à jour d’un blog de voyage,…).

Qu’en pensez vous ? Vous avez un avis, une expérience que vous désirez partager ou bien de nombreuses questions ? On en discute sur le forum (voir lien « commentaires » ci-dessous)


Questions, commentaires : ,  Abonnement : abonnement,  Inscription newsletter : Newsletter,  Partager : twitter facebook
Donnez votre avis sur cet article : A revoirBofMoyenBienTrès utile (7 avis, moyenne : 4, 71 sur 5)
Loading ... Loading ...