voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Du 445 au 450

Tous les voiliers OVNI. Exemples de personnalisation pour chaque modèle OVNI
  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede Lei Lani » 07 Oct 2017, 11:30

Un dog-house (bien ventilé) avec une porte étanche ça serait super mais AMHA nécessite une refonte complète des plans ou du moins de la descente du bateau, alors qu'un grand panneau en biais qui peut rentrer dessous le pont, c'est simple, étanche, pratique, sûr...
Comme une illustration vaut mieux qu'un long discours :
fermeture descente.jpg
fermeture descente.jpg (131.47 Kio) Vu 355 fois
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 220
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays

Re: Re: Du 445 au 450


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede SABBA » 08 Oct 2017, 10:35

Lei Lani a écrit:Un dog-house ... nécessite une refonte complète des plans

très vraisemblablement car un dog house fermé et une porte étanche vont ajouter des poids dans les hauts, ce qui est critique sur un dériveur intégral de cette taille. Même si l'augmentation de l'instabilité à l'envers due au dog-house est positive (voir par ex. le calcul du STIX) ça ne compensera pas la perte de stabilité aux allures courantes. Il faudra trouver un moyen d'abaisser le lest, les réservoirs d'eau ou de gasoil, les batteries ou encore le moteur... et ou d'élargir encore la carène pour la stabilité dynamique... plus le même bateau ! Ce sera plus facile pour un voilier plus grand par ex 50 pieds mais de plus en plus difficile dès que l'on descend vers les 12-13 m, même si un 450 devrait, d'après son patronyme être (un peu) plus grand.
A ma connaissance les Boreal ne sont pas des dériveurs intégraux mais des dériveurs lestés avec du plomb et du fuel dans l'embryon de quille. Une autre solution utilisée est de lester la dérive et de la laisser plus bas même en position relevée, voir les Ovni Evolution. Les puristes vous diront que l'on s'éloigne du concept du dériveur intégral avec son fond plat et se rapproche du voilier à quille relevable qui ne peut naviguer quille relevée, à part les approches au moteur sans voiles. Quid de l'effet croche pied en fuite dans la tempête, etc ?
Un voilier réussi comme par ex le 365 ou même le 445 est une somme de "bons" compromis, mais il semble difficile d'apporter une modifications importante comme ce dog house sans rien toucher d'autre.
SABBA
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 31
Inscription: 14 Juin 2007, 14:02

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede Stef » 08 Oct 2017, 18:00

Le moteur 55cv n'est plus en standard maintenant il faut choisir soit 50cv soit 60cv en option.

Sur le 450 les commandes sont finalement toutes uniquement sur la roue de droite. Dommage...
Stef
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 3
Inscription: 05 Oct 2017, 12:16

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede Quetzal » 11 Oct 2017, 23:43

A noter que le 450 - si c'est bien la dénomination finale retenue - ne sera pas un bateau entièrement nouveau. Il faut le voir comme une évolution du 445, la carène reste celle du 445. Il devrait être légèrement plus long, 14M30 sur Rhino, mais à cause de la delphinière.

Pour la motorisation, j'ai pour ma part choisi un D2-75 car effectivement, le 55 ne se fait plus.

La porte étanche, ce serait super. Lorsque j'en avait discuté avec le chantier, c'était pas simple à mettre en œuvre. J'ai donc opté pour des portes simples en Altuglass pour éviter les panneaux à glissière dont on se demande bien pourquoi autant de bateaux en sont équipés.....
Quetzal
O discret
O discret
 
Messages: 6
Inscription: 21 Déc 2015, 23:36
Localisation: San Francisco CA - USA

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede Alibou » 12 Oct 2017, 11:26

Oui Volvo Penta a modifié et étendu sa gamme pour le D2, c'est visiblement le même moteur (voir cylindrée et poids) mais pour passer à 60 CV Volvo ajoute un turbo, alors qu'auparavant le D2-55 était atmosphérique et le D2-75 sa version turbocompressée.
Je comprends le raisonnement qui quitte à avoir un turbo autant choisir le 75CV au lieu du 60 CV même si c'est probablement un excès de puissance pour un bateau de cette taille. Si l'on ne modifie pas le poids et l'encombrement et n'augmente pas trop la consommation aux régimes moteur courants, autant bénéficier d'une réserve de puissance.
Dernière édition par Alibou le 12 Oct 2017, 17:29, édité 1 fois.
Alibou
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 97
Inscription: 17 Aoû 2007, 19:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagede GJOA » 12 Oct 2017, 14:08

Suivant le dicton "trop fort n'a jamais manqué" l'augmentation des puissances de motorisation sur nos voiliers c'est la tendance (dérive ?) actuelle.
Ce n'est cependant pas toujours un bon calcul, et je crois qu'il faut choisir en fonction du programme de navigations prévues pour son bateau. Une augmentation de consommation de 1l/h voire 1.5 l/ h nécessite des réservoirs plus grands (ou une réduction d'autonomie), plus de poids, plus de conso ... sans compter les complications éventuelles générées par un turbo.

Pour faire short je dirais pour des navigations en Med ou le grand nord (navigations sans vent ou vents forts contraires, glaces etc) le 75 CV, mais pour un tour du monde par les alizés le 50 CV (plus d'autonomie, mécanique plus simple). Le choix d'une bonne hélice me semble primordial aussi.
GJOA
O passionné
O passionné
 
Messages: 114
Inscription: 09 Mai 2007, 14:26
Localisation: Nantes

Précédente

Retourner vers Gamme OVNI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités