voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Budget entretien et reparation voilier Ovni

Autres rubriques concernant l'entretien
  • Facebook
  • Twitter

Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede MarcLeQuebecois » 20 Fév 2013, 13:40

Bonjour a toutes et tous,
je me presente, mon nom est Marc, je suis Quebecois, mais habite en Europe depuis 10 ans, et apres plusieurs annees a grimper dans les alpes, je me remets a la voile, avec comme objectifs dans 1 an ou 2, de partir pour un grand voyage! Ce site et bien d'autres me font rever! Merci a vous pour le partage de vos experiences, c'est genial.

Bien sur je realise que l'Ovni est l'un des bateaux de grand voyage par excellence. La question est: est ce que j en ai les moyens!? Je constate les prix sur le net, mais comme ca n'est qu'une partie de l'iceberg...
Je me demandais si vous pouviez svp partager avec moi toutc e que vous pouvez comme info en ce qui concerne vos budgets d'entretien et de reparations ?
je sais que c'est tres variable, mais j essaie de reunir le plus d info possible pour me faire une idee.
Couts des different items courants: Antifouling, la peinture et la main d oeuvre
nettoyage de l alu.
les anodes ?
changer le grement dormant ?
changer le moteur ?
quoi d autre ? les voiles, ca coute combien ?
et n importe quoi d autre qui peut etre specifique a l'ovni ?

Est ce qu un Ovni va couter plus cher en entretien qu'un bateau en plastique de taille equivalente ? pourquoi ?
Je ne me rend pas bien compte non plus, mais je me doute, de l impact de la taille du bateau sur les frais de reparation et entretien. Grosse difference entre un 395, un 435 et un 455 ?? Ca passe du simple au double quand on parle moteur, voiles, greement ??

On dit souvent que le cout de faire tourner un voiler est d en viron 10% de son prix... mais je vois mal comment un bateau en alu a 200,000 euros puisse couter deux fois plus cher a entretenir qu un bateau en fibre ou plastique de meme taille mais qui coute la moitie moins cher..

Un tres gros merci pour toutes vos indications, quelles qu'elles soient.
Bon vent!
Marc
MarcLeQuebecois
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 20
Inscription: 28 Déc 2012, 17:08

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget Entretien et Reparation Ovnis - SVP !

Messagede arioso » 21 Fév 2013, 09:44

Bonjour Bienvenue,
L'entretien n'est pas plus cher qu'un plastique.
L ovni demande de l'attention
Pour nous le bateau est revenu à la moitié du prix en plus car nous avons remis notre bateau à un niveau trés élevé de l'électronique compléte électricité voiles gréément moteur hélice capote cokpit sécurité passive active.
Nous attachons moins d'importance à ce que nous appelons l'hotellerie!!!!!!
C'est notre projet retraite et nous faisons le nécessaire pour que TOUT soit parfait.
Jean Marie OVNI 37 Spianato
arioso
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 03 Aoû 2010, 10:46
Localisation: Port camargue

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation Ovni

Messagede Dummy » 21 Fév 2013, 11:38

Bonjour Marc et bienvenue sur ce forum !

Je crois que tu poses 2 questions différentes :

1/ Coût de la remise en état d'un bateau ancien, voire très ancien : par exemple changement du moteur (en général pas avant plusieurs milliers d'heures), changement du gréement dormant (pas avant une dizaine d'années min ou un très grand nombre de milles), nouvelles voiles etc
Valable pour tous les bateaux qu'ils soient en alu ou polyester; dépend vraiment de chaque occasion ! Pour l'alu en cas de problème de choc, bosses, corrosion, l'aluminium est un matériau qui se répare facilement (on découpe, perce, ...) et ressoude. Très facile, par contre il faut un bon soudeur alu !

2/ Pour l'entretien, maintenance et réparations courantes, le coût va plus dépendre du nombre d'options à bord (plus il y a d'appareils et d'équipement dit de confort plus le nombre possible de pannes augmente !) et pas vraiment du matériau ex. coût d'entretien du moteur va dépendre plus de celui-ci, de son (bon :mrgreen: ) montage initial et de son utilisation.

Le coût des anodes est faible et peuvent être changées entre 2 marées, donc sans sortir le bateau de l'eau (un avantage du dériveur intégral facilement échouable). Pour la peinture antifouling il faut un produit spécial alu (surcout ?) très facile à faire soi même sur un Ovni.


De manière plus générale pour l'achat d'un bateau alu d'occasion il faut surtout faire attention aux montages électriques et ajout ou remplacement d'équipement par des amateurs pas trop éclairés ou de professionnels portant mal leur nom, lors des dernières remises en état du bateau. 99 % des problèmes viennent de là ( ex. échappement moteur ou groupe mal monté, passe-coque en bronze, circuits électriques bricolés avec mise à la masse intempestives, accastillage inox ajouté sur pont alu sans protection, etc ... la liste est longue.

Si l'on est pas expert, s’adjoindre les services d'un expert maritime, un vrai connaissant bien les bateaux de plaisance alu (c'est critique !) i.e. un ancien travailleur d'un chantier de construction et réparation navale me semble préférable à un ancien amiral de la Royale qui n'a pas mis souvent ses bottes sur nos petits canotes :mrgreen:, ça vaut vraiment la peine !
A voir toutes les Actualités Voile : ici
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 366
Inscription: 21 Fév 2007, 10:07
Localisation: La Rochelle, F

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation Ovni

Messagede belougas » 22 Fév 2013, 16:58

Bonjour Marc,
Les français par ‘pudeur’ parlent rarement réellement de ce qu’ils gagnent ou de ce qu’ils dépensent. Ils cherchent un bateau pas cher sans en préciser le budget disponible ou ils ont un bateau à vendre sans en dire dès le début le prix qu’ils en demandent.
Il est effectivement admit qu’un bateau entretenu coute environ, bon an mal an, 10 % de son prix par an en entretient si tu fais faire ce dernier par des professionnels. Comme dit plus haut un moteur ou un jeu de voile ne se change pas tous les ans. Le mien à 3500 h et il se porte encore bien. Il me permet d’avancer dans les chéneaux, de rentrer ou sortir des ports de faire les derniers mètres pour prendre un mouillage et parfois (très rarement) de me caller sur le bon moment pour passer un cap dans les meilleures conditions marines. Mais mon moteur vital c’est mes voiles. J’ai un OVNI 345, moteur Yanmar de 27 ch et je navigue un peu plus de 100 jours par an quelques soit les conditions, les prix que je te donne concernent donc mon bateau.
Bélougas c’est son nom vient d’avoir plus de 10 ans, le droit annuel de navigation et réduit de 33%. Il est de 161 euros.
La côte de l’OVNI 345 ‘standard’ est dans une fourchette de 120 000 à 140 000 euros. Pour les assurances Bélougas a été expertisé 170 000 euros vu son équipement. L’assurance annuelle est de 800 euros quand je reste en Europe et 2000 euros pour une nav tour en atlantique en passant par le Cap Vert, l’Arc Antillais et retour par la route nord directe à la bonne saison.
La majorité des bateaux français encombrent les ports et ne naviguent pratiquement jamais. Le prix de la place de port est à prendre en compte dans le budget. En Bretagne nord si tu trouves une place à l’année il faut compter entre 1800 et 2800 euros. En 2008 ma place à l’année à St François en Guadeloupe était de 1600 euros. Avant-hier je me suis arrêté au port de Dahouet, 33 euros la nuit et 2 euros pour le jeton de douche. Sur les iles Anglo-normandes je compte environ 15 euros la nuit (grâce à une convention avec mon port) et les douches sont gratuites. De plus en plus les ports font payer également les services (internet, électricité, ponton d’attente….). Si tu n’as pas la possibilité de faire que des mouillages et/ou que tu aimes bien passer la nuit dans un port c’est un budget conséquent à prendre en compte.
Bélougas passe en carénage tous les ans : En Europe il faut passer sur une aire aménagée. Pour la manutention et location de la zone de carénage 390 euros en 2012, plus environ 600 euros par an pour la peinture, les anodes, changer une gague…. .
Les assurances ‘aiment bien’ que ton gréement dormant n’est pas plus de 5 ans. Bien lire les petites lignes du contrat. Le gréement courant tout comme les voiles s’usent suivant son utilisation et la façon de naviguer et de les protéger des UV aux escales. Les panneaux de pont ont également une usure rapide aux UV. Le prix des voiles (plusieurs sujets sur le forum) est très variable renseigne toi avant de passer commande. La durée de vie d’une voile qui navigue un peu se compte en années (10 ans…) celle qui navigue vraiment en mille et en conditions météo (20 000 à 30 000 M) bien sûr ça dépend encore de comment tu les mènes du comment elles ont étaient fabriquées et entretenues. En 2007 la garde-robe complète de Bélougas a couté environ 10 000 euros en comptant les deux emagasineurs.
Il y a encore tout plein de lignes budgétaires ( les cartes, instructions nautiques, le bib et sa révision, les feux de détresses, les ancres supplémentaires imposées par les assurances pour certaines zones ou périodes de navigation, l’entretient de l’aérogénérateur, du groupe électrogène, du dessalinisateur, du groupe frigo, la VHF, BLU, internet, GPS,NAVTEXT, irridium, lecteur de cartes, AIS… tous ces petits outils de confort…qui participent si bien à la sécurité….
Voilà juste quelques lignes pour confirmer que le voilier reste bien « le moyen le plus cher, le plus lent et le plus inconfortable pour rejoindre deux points » ça reste surtout une passion et là où il y a passion on ne compte pas…..
Bonne réalisation de tes projets
Daniel
belougas
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 45
Inscription: 23 Avr 2010, 18:30
Localisation: Côtes d'Armor

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede Brecqhou » 26 Fév 2013, 12:28

Bonjour
Pour compléter le dicton cité par Daniel de Bélougas (nous en avons vu au Spitzberg l'été dernier, des bélougas bien sûr) :
La voile est le moyen le plus lent, le plus inconfortable, le plus onéreux pour se rendre dans un endroit où l'on n'a rien à faire !
Mais quel plaisir que se déplacer sans bruit de moteur, sans polluer la planète, d'être obligé de composer avec les éléments naturels, etc... et de pouvoir découvrir d'autres horizons, d'autres gens en prenant le temps.
A +
Hubert
OVNI 385 acquis en Australie en 2002. Ai fait le tour de l'Irlande, de l'Islande. Navigations en Bretagne, Irlande, Galice, Portugal, Açores, Ecosse, Shetland, Norvège jusqu'à la frontière russe, Spitzberg. Bilan 2012 : 30000 mn depuis 2002.
Brecqhou
O passionné
O passionné
 
Messages: 108
Inscription: 25 Fév 2007, 22:16
Localisation: Manche

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede arioso » 27 Fév 2013, 10:19

Pour compléter ce que dit Hubert

C'est un sacré sacré projet de VIE
Jean Marie OVNI 37 Spianato
arioso
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 03 Aoû 2010, 10:46
Localisation: Port camargue

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede GJOA » 28 Fév 2013, 22:14

Brecqhou a écrit:La voile est le moyen le plus lent, le plus inconfortable, le plus onéreux pour se rendre dans un endroit où l'on n'a rien à faire !

oui mais "Le chemin est le but" (Confucius) ou encore "Le but, c'est le chemin" (Goethe)

Emilie
GJOA
O passionné
O passionné
 
Messages: 113
Inscription: 09 Mai 2007, 14:26
Localisation: Nantes

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede HANAMI 2 » 07 Mar 2013, 14:38

On peut dire cela et les anglais en ont 2 bine bonnes:
BOAT est un acronyme qui veut dire "Bang On Another Thousand" et,
Faire de la voile c'est "Tear off 20 pounds banknotes under a cold shower"
Les deux sont vraies.
HANAMI 2
O passionné
O passionné
 
Messages: 106
Inscription: 17 Jan 2009, 18:09
Localisation: Les Sables d'Olonne, en partance pour l'ARC 2013 suivi du World ARC 2015

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede MarcLeQuebecois » 17 Mai 2013, 12:33

Salut tout le monde !
Super, un gros merci pour vos commentaires et indications !
Je suis tres volontier preneur d'autres infos du genre, d'infos supplementaires.
Mais je reintere surtout une question importante pour moi....
Quand on parle de frais d'entretien et tout de 10% de la veleur du bateau....
comment est ce qu'un 40 pieds en plastoc de 100,000 euros peut couter a peu pres 10,000 euros par annee ?
et un ovni de plus ou moins la meme taille, qui coute environ 200,000 euros, couterait lui environ 20,000 euros... alors qu on dit que les frais ne sont pas tres differents entre un bateau alu et un bateau plastique ? :-)

Mon autre grande question est par rapport a la taille - question plan interieur, nonbre de couchettes et cabines et tout, je suis tenter de me diriger vers quelque chose comme un 455.... mais c'est un peu gros, je sais, comme je risque parfois de faire des bouts tout seul. Un 395 ou bien un 435 serait plus raisonnable.
Mais qu en est il des frais pour un 395 ou un 435 (39 a 42 pieds), par rapport a un 455 (48-49 pieds) ? Est ce que le budget est carrement le double ? places de port, antifouling, essence, eventuellement aussi les plus gros trucs, moteur, grement, etc ?
Est ce que c'est une grose connerie de partir autour du monde avec un 48 pieds si on fait des bouts tout seul ?

Encore merci de me faire rever.... j'y travaille, j y travaille...
Marco xx
MarcLeQuebecois
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 20
Inscription: 28 Déc 2012, 17:08

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede cco » 18 Mai 2013, 11:39

Salut Marc,
entre un 38-42 et un 48-49 pieds, le prix monte en effet carrément.
D'abord tout est beaucoup plus cher (par exemple, un winch 46" et un winch 60", tu passes du simple au double).
Le moteur est plus gros, consommation en générale elle aussi du simple au double.
Ancre une fois et demie plus chère.
Place dans les marinas (il arrive qu'on s'y arrête de temps en temps), alors là, deux problèmes majeurs:
1 - le prix
2 - La taille limitée à 12m en longueur, souvent 4m en largeur dans pas mal de petites marinas

Mise au sec du bateau
On ne trouve pas partout une grue ou un chariot suffisamment costauds pour sortir la bête.
Un exemple concret, à Norheimsund, le chariot permet de monter le 365 sans problème, le 395 passe tout juste, vraiment tout juste, au delà, impossible. Vu qu'il n'y a quasiment pas de marées, on fait comment?

Antifouling, vu le prix des antifouling compatibles alu, le budget est directement lié à la surface à peindre. Et passer de 40 pieds à près de 50 pieds, on double quasiment la surface donc on double aussi le prix de la peinture.

Tout le gréement, les voiles etc. sont en conséquence car les résistances augmentent quasiment au carré de la taille, voire plus (ne pas oublier qu'un mètre de plus en longueur, c'est aussi plus de largeur, plus de hauteur, plus de poids etc.).
Donc oui, l'écart du prix d'utilisation peut être vraiment beaucoup plus élevé.
Maintenant, du simple au double, je ne sais pas. Peut-être moins mais sûrement pas loin.

Enfin, la taille en solo. Ça, il y a toutes les écoles à ce sujet. Personnellement, je trouve que tant qu'il n'y a pas de problème sérieux, la taille importe peu. Mais le jour où une grand voile se coince et refuse de descendre dans du mauvais temps, je préfère me battre avec celle de mon 365 qu'avec celle, à l'époque, de l'endurance 44 gréé en goélette sur lequel je naviguais autrefois.

Voilà, bon courage dans ta préparation, profite bien de cette période, elle est très chouette.
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 285
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Atuona, Hiva Oa, Les Marquise

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede HANAMI 2 » 18 Mai 2013, 12:48

Tout à fait d'accord avec le contenu de la majorité des commentaires dèja postés, mais avant de comparer le cout de l'accastillage, de l'antifouling ou de la place de port (tous éléments importants et à prendre en compte bien sur) e crois qu'il faut clarifier ce que l'on entend par "couts".
Peut être peut on commencer par différentier couts d'entretient et couts d'utilisation tout séparant "Investissement" et "Fonctionnement tout compris", ce que les anglo-saxons appellent le "total cost of ownership".
Bien sur il faut savoir à quel programme est destiné le bateau car une grande partie des couts proviendront du choix fait à ce niveau;

Essayons donc un peu, juste pour voir ...

(1)
Il y a les incompressibles, que le bateau bouge ou pas. Par exemple le cout sur 1 ans SANS NAVIGUER.
Place de port, charge d'eau et électricité du port, amortissement (si l'on veut être complet on devrait inclure le cout du leasing si il y en a un), assurances, carénage, nettoyage des voiles, cout des déplacement pour y aller une fois par trimestre pour contrôle) peut être cout d'un jeu d'amarres tous les 4 ans et probablement quelques autres choses.
Sur la base d'un changement de voiles tous les 10 ans et du grément tous les 15 ans on peut intègrer ces couts dans ce que j'appelle l'amortissement mais ça se discute bien sur. l
L'idée ici est de constituer la cagnotte année par année.

(2)
Les couts techniques liés à l'usage de voyage et/ou de croisière.
La tout dépend de où l'on va et pendant combien de temps: faire du côtier n'a rien a voir avec une transat ou un tour de la méditerranée. Le circuit atlantique A/R en 2011/2012 par exemple a couté quelques 3000 euros de gasoil.
C'est la qu'il faut mettre les couts de port et tout ce qui va avec le voyage: avitaillement, vidanges, entretient des voiles du grément et des "cordages" en fonction du type de navigation (réfection des voiles GV, Génois, Genaker, Solent après transat A/R de 12000 miles autour de 1500 euros).
Il faut ajouter a ce poste les cartes papier et électronique, les guides et pilot books. etc.
A ne pas oublier non plus car cela monte vite, les couts télécoms: Iridium bien sur mais aussi abonnement Sailmail sur BLU etc ...
Donc ces couts ne sont pas que des couts d'entretient mais des couts d'usage qui incluent l'entretient lié à l'usage au jour le jour. Ceux là peuvent et doivent être gérés en fonction d'un budget prévisionnel. Une croisière dans l'Adriatique coutera moins cher qu'un voyage au Sptizberg ou en Islande.
Ainsi une transat A/R qui coute cher en équipement et génère des couts induits après le retour, même si le programme de navigation redevient faible, a cause de l'entretient du matériel installe que l'on ne peut pas toujours désinstaller et revendre (a perte bien sur, il suffit d'aller sur STW pour s'en rendre compte).
Il faut donc ajouter à tout cela une partie des couts du paragraphe suivants qui dépendent du programme.

(3)
Couts d'amélioration et d'équipement.
Il n'est pas nécessaire d'avoir un Iridium et/ou une BLU, un double GPS, un régulateur d'allure, un hydrogénérateur et un désalinisateur, un parasailor pour faire du côtier, de la sortie a la journée. Par contre on peut avoir un compresseur de plongée qui n'intéressera pas quelqu'un qui au au Sptizberg (a priori du moins).
C'est la qu'il faut mettre la sécurite renforcee, le Spi, le Parasailor, l'annexe en hypalon avec fond alu et j'en oublie.
Par contre pour de la croisière hauturière ou du voyage, c'est souvent indispensable et ce sont des postes de cout qui viendront ensuite s'ajouter au (1).
Pour ceux la il faut donc différencier l'investissement et le fonctionnement.
Bien sur, plus le bateau est long et large, plus les couts augmentent. A longueur égale un Lagoon coutera plus cher qu'un monocoque Benéteau.
On peu minimiser l'investissement en achetant hors France ou en faisant jouer la concurrence avec des demandes de devis dont on communique ensuite les montants sans les noms en demandant aux entreprises de revoir leurs proposition et de s'aligner. Je le fais régulièrement et ça marche. Par contre pour le fonctionnement ça ne marche pas et la il faut savoir faire le maximum par soi même.
La solution qui consiste à réduire les couts en limitant l'investissement peut avoir des risques: les logiques du type "il n'est pas nécessaire d'avoir un parachute pour sauter d'un avion en vol … sauf si l'on veut pouvoir faire autre chose après" trouvent vite leur limite.

(4)
Reste les couts pour les imprévus: alternateur qui crame, batteries à changer car elles on pris un choc ou se sont déchargees au dessous de 40%, voiles déchirees, rupture d'étais, ancre perdue, panne moteur ....
La encore, cela dépend de la longueur du bateau et de son équipement: plus il est complet/complexe, plus ces couts risquent d'être élevés. Bien sur, l'alu coute plus cher que le polyester, d'une façon générale.
La aussi le programme de navigation est à prendre en compte: il y a plus d'imprévu dans un tour du monde que dans des sorties régulières en régate dans le golfe de Quiberon.
Il y a donc intérêt à prévoir des pièces et équipements de rechange pour minimiser certains couts si il faut remplacer des pièces au milieu du Pacifique. Ces couts sont alors à inclure dans le paragraphe (3): équipement en fonction du programme.

(5)
Enfin viennent les couts autres.
Restaurant, nourriture à bord qui sont le cout de la vie en vacance (ou à bord) mais adaptés au bateau.

En gros et pour faire simple je suis persuadé qu'il faut analyser les couts par catégories en fonction du programme qu'aura le bateau et faire des choix raisonnables.
Autrement dit c'est le programme (et le plaisir que l'on en tire) qui justifie les prix (investissement) et les couts (de propriété, d'usage et d'entretient).
Un 365 qui fait un tour du monde n'aura pas le même prix ni les mêmes couts que son frère jumeau qui reste dans les pertuis Rochelais. Le premier sera proche du budget d'un Cigale 16 qui reste dans le golfe du lion et navigue régulièrement au large (éventuellement avec quelques régates) avec un équipement plus simple (pas de régulateur d'allure, pas de BLU, etc...). Le second ne sera pas très différent de ce que couterait un bateau en polyester ou bois-epoxy de même longueur et ayant le même programme, exception faite des couts additionnels liés à l'aluminium très bien décrits dans les posts précédents.


Désolé d'avoir fait un peu long.
Merci pour vos commentaires.

Marc sur HANAMI 2
Dernière édition par HANAMI 2 le 18 Mai 2013, 22:09, édité 1 fois.
HANAMI 2
O passionné
O passionné
 
Messages: 106
Inscription: 17 Jan 2009, 18:09
Localisation: Les Sables d'Olonne, en partance pour l'ARC 2013 suivi du World ARC 2015

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede cco » 18 Mai 2013, 17:03

HANAMI 2 a écrit:Un 365 qui fait un tour du monde n'aura pas le meme cout que le meme qui reste dans les pertuis Rochelais mais proche de celui du'un Cigale 16 qui reste dans le golfe du lion et navigue regulierement au large avec un equipement plus simple (pas de regulateur d'allure, pas de BLU, etc...)

Bonjour Marc le Québecois et Marc le Hanami :D
Tout à fait d'accord avec toi et je crois que tu as parfaitement décrit le plus important dans cette phrase.
En effet, tout dépend bien sûr du programme.
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 285
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Atuona, Hiva Oa, Les Marquise

  • Facebook
  • Twitter

Re: Budget entretien et reparation voilier Ovni

Messagede Lei Lani » 19 Mai 2013, 11:12

C'est tout à fait vrai que le budget n'est pas proportionnel à la longueur du bateau, mais augmente beaucoup plus rapidement, suivant la variation du déplacement sur l'exemple de dériveurs aluminium 44' et 55' pieds.
Un déplacement lège qui passe de 10 T pour un 44 pieds à pas loin de 20T pour un 55 pieds, et un budget d'acquisition qui double pour un bateau neuf équipé pour le grand voyage dans les deux cas. Le moteur consomme aussi le double environ 5 l au lieu de 2,5 l, heureusement le vent est encore égal pour tous. Et pour ceux qui doivent stationner dans un port, la place coûte environ 40 % de plus en tenant compte de la longueur, mais aussi de la largeur.
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 219
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays


Retourner vers Autres sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités