voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Compresseur de plongée à bord ?

Autres sujets pratiques pour les marins OVNI'stes
  • Facebook
  • Twitter

Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Alcyon III » 02 Oct 2012, 15:24

Bonjour à tous et bonjour aux amateurs de plongées !

Possédez-vous un compresseur à bord de votre bateau ?

Prévoyant un voyage lointain et pratiquant la plongée en couple avec bonheur, nous pensons qu'il serait pratique de pouvoir recharger nos bouteilles à bord.
Pour ceux qui ont un compresseur, de quel équipement s'agit il ? en êtes vous satisfaits ? merci
Alcyon III
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 23
Inscription: 16 Déc 2007, 19:14

Re: Compresseur de plongée à bord ?


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede MOUSSAILLON » 02 Oct 2012, 20:45

Nous possédons un compresseur à bord.
Ce qui a aussi contribué au choix du bateau en alu , pour des raisons évidentes de sécurité, en premier lieu l'incendie.

Nous utilisons depuis 4 ans le Bauer Junior 2 , 6 m3/ heure soit 2 blocs de 12 L gonflés à 220 Bars en 3/4 heure.
Pour sa robustesse.
Choix aussi du moteur thermique pour les mêmes raisons. ( Vendu avec le compresseur, da,s notre cas le classique 4T Honda rouge).

Ca marche très bien. Nous le stockons dans un des coffres de cockpit et il fonctionne couvercle de coffre ouvert. Arrivée d'air par un tuyau accroché à la bôme.

Les problèmes :
-la cheminée : nous nous limitons après beaucoup d'essais à une cheminée de 40 cm en tuyau inox. (je peux envoyer la photo).
-le bruit: en fait nous nous mettons sous le vent des autres bateaux mouillés quitte à rejoindre notre mouillage définitif plus tard.Le bruit est dérangeant dans un cône d'une trentaine de mètres derrière le bateau.
-la sécurité : respecter l'entretien et surtout la prise d'air respirable au vent du dispositif

Savoir que l'air marin humide compressé , malgré les filtres , n'est pas fameux pour les blocs . Grenaillage garanti et réépreuve au bout de 3 ans au lieu de ( normalement.
Se pose en grand voyage, la question théorique de la recertification des bouteilles.

Et bien évidemment, un niveau de plongée suffisant. Je tendrais à dire que le N2 ou mieux N3 sont un minimum. En plongeant seul, il n'y a pas de redondance de sécurité.
Nous avons une bouteille d' O2 à bord , à tout hasard , munie d'un détendeur.

Ceci dit, c'est génial d'être autonome.

F/ Moussaillon.
MOUSSAILLON
O passionné
O passionné
 
Messages: 107
Inscription: 06 Avr 2008, 16:35
Localisation: USA Virginie - Juillet 2015.

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Partir » 03 Oct 2012, 13:39

D'après ce que j'ai compris les groupes allemands Bauer sont incontournables. Le modèle Junior est le modèle compact le plus répandu. Une alternative moins chère : les groupes italiens Coltri (environ 2500 au lieu de 3500 €) mais je ne sais pas si l'économie réalisée à l'achat est une bonne économie ? D'après mon moniteur de plongée les groupes Bauer sont fiables et leur entretien facile à réaliser.
Pour les moteurs d'alimentation à essence on trouve bien sûr les petits Honda, des Subaru et des Kohler (par exemple le Kohler command pro 7 sur un voilier que je viens de visiter). Pour ceux disposant d'un groupe électrogène à bord on peut aussi utiliser un moteur électrique avec les compresseurs Bauer, à la place du moteur essence. Peut être plus sécurisant (pas d'essence) et moins bruyant (groupe diesel dans cocon) mais quel est le rendement de l'ensemble : groupe diesel + moteur électrique + compresseur ??
Dans les modèles compact pouvant être embarqués à bord d'un voilier, Bauer commercialise aussi l'Oceanus pour remplir ses blocs plus rapidement, mais je crois que pour un équipage de voilier en plongée loisir le Junior II est amplement suffisant
Partir
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 80
Inscription: 09 Mar 2010, 12:01

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Alcyon III » 03 Oct 2012, 19:52

Bonsoir et merci pour vos contributions

Moins d'une demi heure pour une bouteille de 12 litres c'est raisonnable.

L'air comprimé dans la bouteille doit être très chaud à la fin du remplissage, combien de temps faut-il attendre en moyenne
pour pouvoir l'utiliser en plongée ? Je suppose que l'on peut l'immerger dans la mer pour la refroidir plus vite,
ou laissez vous vos bouteilles dans la mer déjà pendant leur remplissage ?

Je viens de voir que les compresseurs Bauer utilisent un système de filtres TRIPLEX, ne peut-on pas ajouter d'autres filtres en amont pour assécher l'air ?


Peut-on découpler le moteur thermique Honda facilement du compresseur pour pouvoir l'utiliser comme un groupe
électrogène de dépannage en supposant que l'on possède déjà un alternateur adéquat ?
Alcyon III
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 23
Inscription: 16 Déc 2007, 19:14

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede MOUSSAILLON » 03 Oct 2012, 22:58

Petite réponse sécurité à Halcyon 3 sur sa réponse.

Compresseur à bord : c'est un outil potentiellement dangereux .
J'ai dit 3 dangers:
1. 200 bars , c'est énorme
2.le moteur thermique, c'est très fiable, mais il faut respecter les règles ++++ Un feu d'essence , rien de pire à bord.
3.la qualité de l'air respiré : 1 % de Co2 dans l'air aspiré en surface, c'est 2% à 10 mètres et 4% à 30 mètres : énorme !...

Donc, bricolage interdit à bord , niveau de plongée suffisant et apprentissage du remplissage . ( Bien évidemment, le bloc sera chaud, surtout avec ces petits moteurs: pourquoi le refroidir ? Il n'y a aucun risque en dehors de la chute de pression à l'utilisation. Passer de 220 bars au remplissage à 190 bars à l'utilisation n'est pas un problème. Il y aura toujours assez d'air pour les "petites" plongées que l'on peut faire à partir de nos bateaux.

F/ Moussaillon ( moniteur de plongée et plus que quelques centaines d'immersions).
MOUSSAILLON
O passionné
O passionné
 
Messages: 107
Inscription: 06 Avr 2008, 16:35
Localisation: USA Virginie - Juillet 2015.

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede MOUSSAILLON » 04 Oct 2012, 05:20

Oups ! et orrection: j'ai écrit trop vite le post ci dessus :

il faut lire en pression (plus exactement pression partielle dans le jargon) et pas en pourcentage (qui ne varie pas)
la pression totale de l'air inspirée augmente de 1 bar tous les 10 mètres

qualité de l'air inspirée

air pollué à O, O1 bar de co2 en surface
la pression inspirée de CO2 sera de 0,O2 bar à 10m, etc, ....

Idem, pour chaque polluant de gaz d'échappement qui serait inspiré et pas question de filtre pour celà.

Désolé. Mais, ça ne change rien à la conclusion. F.
MOUSSAILLON
O passionné
O passionné
 
Messages: 107
Inscription: 06 Avr 2008, 16:35
Localisation: USA Virginie - Juillet 2015.

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Alcyon III » 04 Oct 2012, 20:06

En effet la sécurité n'est jamais à négliger que ce soit sur le bateau ou en plongée !

Je viens de regarder du côté des moteurs électriques, en espérant aussi que l'ensemble soit moins bruyant, on parle d'au minimum 80 décibels. Mais il faut un groupe électrogène important ou alors avec une sortie triphasée pour utiliser un moteur en triphasé, car en 220 V monophasé la puissance nécessaire au démarrage est trop élevée, sans avoir à bricoler au démarrage.

Pour le CO2 il existe des filtres spécifiques, à absorption comme AeroGuard chez Bauer, mais je ne sais pas pour les modèles compacts.
L'avantage de se trouver sur un voilier au mouillage est de pouvoir facilement mettre l'entrée d'air au vent et éloignée des gaz d'échappements du moteur thermique. Personnellement je pensais disposer le compresseur fonctionnant avec le moteur essence sur la jupe arrière du voilier et ne pas avoir à utiliser de "cheminée", mais bon vous devez avoir vos raisons pour laisser l'ensemble dans un coffre de cockpit ?
Alcyon III
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 23
Inscription: 16 Déc 2007, 19:14

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Henri » 06 Oct 2012, 10:53

Bonjour les plongeurs !
Pour dire vrai je ne vois pas l'intérêt de s'encombrer d'un compresseur à bord alors que vous pourrez faire gonfler vos bouteilles dans des centres de plongée pratiquement partout dans le monde.
C'est plus convivial et plus sûr, les plongeurs locaux pouvant en même temps vous donnez quelques infos s'avérant parfois très précieuses...

Si vous avez crainte de manquer d'autonomie, vous pouvez pour un encombrement moindre et un tiers du budget, vous équiper de 6 blocs de plongée : 1 ou 2 12 litres en acier pour les eaux froides, des bouteilles alu moins sensibles à la corrosion sur le bateau et l'air marin qui vont bien dans les eaux tropicales chaudes et même éventuellement si vous êtes soigneux des blocs composites moins lourds à transporter. La possession d'un diable à bord, alu pour éviter la rouille, est bien utile que ce soit pour transporter l'avitaillement, son moteur d'annexe à réparer ou tous vos blocs de plongée d'un coup pour le gonflage.
J'ajouterais une bouteille alu 6 litres de secours : travaux sur l'hélice, le mouillage etc, ou pouvant servir de relais une fois immergée avec un détendeur à quelques mètres sous le bateau. Comme ça si vous êtes un peu court en air, attention aux eaux tropicales si claires que certains qui débutent ne se rendent pas compte de la profondeur, vous pourrez effectuer un palier sûr et relaxant.

Alors à moins d'être un chasseur de trésors sur épaves profondes, mais dans ce cas vous utiliserez certainement un autre mélange que de l'air, n'embarquez pas de compresseur !
Un compresseur c'est vraiment très bruyant, bien plus désagréable qu'un moteur inboard en marche ou qu'une éolienne qui siffle, tout le monde n'ayant pas la courtoisie ou même la possibilité d'aller mouiller loin sous le vent. Même le Bauer doit fonctionner complètement à plat, impossible à utiliser en navigation, et nécessite un entretien régulier sans parler des filtres et de la qualité de l'air. Un moteur thermique stocké longtemps dans un bateau, avec surdose de WD40 ou non, tant qu'il n'est pas très régulièrement utilisé est source d'ennuis. Attention aussi pour certains mouillages de dimension historique ou archéologique ou encore de plus en plus de zones marines protégées, où il est rigoureusement interdit de posséder un compresseur à bord.
En ne demandant qu'à vous convaincre ...
vous souhaitant de jolies bulles,
Henri
Henri
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 14 Nov 2009, 14:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Compresseur de plongée à bord ?

Messagede Alcyon III » 07 Oct 2012, 20:14

L'hiver dernier en vacances aux Antilles, une île étrangère très développée pour le tourisme, l'une des plus attrayantes pour la plongée, nous nous sommes demandé si nous ne devrions pas nous charger du remplissage de nos bouteilles nous même.

Derrière le bâtiment de notre centre de plongée, à côté de la prise d'air d'alimentation du compresseur, un camion livreur de boissons Coca s'est arrêté au moins une demi heure, moteur constamment en marche. Un bon vieux diesel à la fumée d'échappement bien opaque, derrière lequel il est difficile de rester sans retenir sa respiration ! Devant mes interrogations, on m'a parlé des filtres ??

Ceci dit les bouteilles aluminium sur un bateau c'est une excellente idée.
Le bruit d'un compresseur portable est en effet un vrai problème pour les voisins de mouillage comme pour l'équipage.
Alcyon III
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 23
Inscription: 16 Déc 2007, 19:14


Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités