voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Entretien coque alu

Autres rubriques concernant l'entretien
  • Facebook
  • Twitter

Entretien coque alu

Messagede Sylphalena » 10 Jan 2010, 16:51

Bonjour

Nouvellement inscrit sur ce forum , j'ai bien sur 1000 questions, mais je ne vais pas vous assommer d un coup!
En voici deja 3:

1/Quelle est la methode pour redresser une bosse, sur la partie non peinte d'une coque alu. (Si possible sans traces de martelage)-Chauffage de la tôle ? Emploi d un maillet caoutchouc ? Utilisation d'un contrepoint type sac de sable ? Ou encore.....

2/Pourquoi les parties non peintes des coques alu sont elles vernies ? L'alu nest il pas reputé s'auto proteger contre la corrosion des la premiere oxydation superficielle ? N est ce pas une contrainte d entretient supplementaire d'autant qu'il ne semble pas, dans le temps eviter les salissures ?

3/Depuis quelle annee l'alliage utilisé aujourd'hui, beaucoup mois sensible aux phénomènes d'électrolyse est il employé chez
ALUBAT ? Je me souviens dans les années 80, avoir participe a la réception d'un DUFOUR 9000 ou j'ai vu immerger autour de la carene, apres l ammarage , pas moins de 8 pendilles munies chacune d une anode d'un kilo ???

MERCI DE VOTRE PATIENCE ET POUR VOS REPONSES
Sylphalena
O discret
O discret
 
Messages: 6
Inscription: 10 Jan 2010, 13:37

Re: Entretien coque alu


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Entretien coque alu

Messagede Nunavut » 12 Jan 2010, 09:55

Bonjour et bienvenu !

Où est la bosse, dans quel bordé (les épaisseurs varient d'un bordé à l'autre, je crois de 4 mm vers le pont à 10 mm pour les fonds de coque) et d'environ quelle profondeur ?
Si c'est une question théorique, il faut déjà voir si les membrures, couples ou lisses ont été endommagés ou non et les soudures OK. Le plus gros boulot c'est de démonter, voire casser dans certains cas, les meubles, pour avoir accès à la partie intérieure de la coque. Dans la majorité des cas, surtout si l'enfoncement est important et pouvant entraîné une fatigue du métal , on découpe la coque (facile avec l'alu) et ressoude une plaque neuve équivalente, au lieu d'utiliser des techniques classiques de carrossier ou de tôlerie. Et c'est reparti quasiment comme neuf ! pratiquement invisible, si bien réalisé. C'est un des avantages d'une coque alu, très facile à réparer.

Pour le vernis c'est à mon avis purement esthétique, comme pour la jolie laque blanche de pont (sauf que sur le pont faut bien mettre quelque chose sur l'alu pour faire office d'antidérapant :wink: ) . je ne connais pas la tenue dans le temps car seulement sur bateaux récents.

Pour l'aluminium utilisé, ça fait longtemps (je dirais au moins 20 ans ??) que les chantiers alu français et Alubat utilisent des qualités d'alliage spécial marine dérivés de l'AG4 (ref 5083 je crois) et soudent sous atmosphère inerte (ex utilisation gaz rare Argon Hélium). De toute façon à part peut être un ou 2 exotiques de l'est, pas 36 fournisseurs. Depuis l'acquisition de Péchiney par Alcan, il y a Alcan et Alcan :mrgreen:
Philippe de Nunavut
Avatar de l’utilisateur
Nunavut
O passionné
O passionné
 
Messages: 129
Inscription: 09 Mai 2007, 20:27

  • Facebook
  • Twitter

Re: Entretien coque alu

Messagede Ziryab » 13 Jan 2010, 11:08

Me semble pas évident avec une ventouse ou des petits marteaux de carrossiers de redresser un bordé de 6 !? très vite on va aller chercher la masse, non ?? :D
Faut savoir par contre qu'en martelant ou chauffant fortement un alliage, on risque de dégrader ses propriétés, par exemple diminution de la résistance à la corrosion, aux chocs, etc, donc à priori découpe de la coque et soudure d'une nouvelle tôle est une meilleure solution.
Ziryab
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 30
Inscription: 25 Mai 2007, 15:55

  • Facebook
  • Twitter

Re: Entretien coque alu

Messagede Perpete » 13 Jan 2010, 12:02

Question N° 1 : Une bosse se répare assez bien de la manière suivante : Dévaigrer bien entendu à l’intérieur, vous munir d’une forte masse de fer telle qu’un bout de rail de chemin de fer par exemple, une personne se met à l’extérieur en appuyant fortement avec cette masse métallique à l’emplacement de la bosse (coté concave) et une autre tape de l’intérieur. Aussi souvent que nécessaire, on vérifie si on a pas été trop loin et on dialogue pour taper exactement là où il faut. Le « rail de chemin de fer » sert à éviter que la bosse ne change de coté, en forçant l’alu à se rétreindre dans sa surface(une bosse constitue une élongation qu’il faut résorber ).
La seule vraie difficulté est de taper efficacement de l’intérieur car il faut quand même y aller gaillardement. Une bonne solution consiste à caler une pièce de bois en forme de coulisse orientée vers la bosse avec la possibilité de modifier le calage pour ajuster le point d’impact. On prend ensuite une masse et on travaille en poussée sur le manche de la masse avec le fer de la masse coulissant sur la coulisse. On a ainsi beaucoup de force et on peut la moduler et également une grande précision sur le point d’impact. J’ai pratiqué cela plusieurs fois en particulier sur une longue et profonde bosse et je garantis qu’après un peu de patine par réoxidation de l’alu dans le temps, on ne voit pratiquement plus rien. Il est dangereux et totalement inefficace d’essayer de chauffer. Si la bosse est sur une zone peinte facile à atteindre de l’intérieur, on peut aussi la travailler comme cela pour limiter l’épaisseur de l’enduit (et s’entraîner à moindre risque).

Question N°2 : Personnellement je n’ai jamais eu de vernis sur mes zones non peintes. Le seul intérêt que je pourrais y voir est d’éviter le phénomène d’aération différentiel. Ce phénomène affecte les zones peintes proches des zones non peintes du fait de la différence de potentiel des deux zones métalliques. Tout le monde a pu observer que les bas de cravate et les haut de lignes de flottaison on tendance à cloquer dans le temps.
Avatar de l’utilisateur
Perpete
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 75
Inscription: 26 Avr 2007, 20:06
Localisation: LE TOUQUET

  • Facebook
  • Twitter

Re: Entretien coque alu

Messagede Lei Lani » 13 Jan 2010, 13:36

Bonjour,
Mon grain de sel (de mer :D ) à ces 3 questions :

1/ OK avec les réponses ci-dessus, mais serait intéressant aussi d'avoir l'avis d'André (Ravenala), testeur bien malgré lui de la capacité d'une coque alu à absorber les chocs. :mrgreen:
Et puis bien sûr de Marco (Dasorc'h) qui a fait un travail remarquable de remise à neuf d'un Ovni 345 à partir d'une coque accidentée (après avoir été drossée sur les rochers)

2/ Oui, vernis purement esthétique (pour rivaliser avec les jolies coques peintes bien brillantes en alu ou autres matériaux, personnellement j'aime bien le look rendu par ce vernis, mais c'est vrai qu'à long terme c'est de la maintenance en plus).
Tient assez bien en fait, par ex. encore réussi après 3 ans à enlever des souillures et en particulier des traces de sel persistantes au dessus de la ligne de flottaison avec un Karcher puissant.
Par contre les retouches ne sont pas faciles et vaut mieux tout décaper (voir dossiers techniques pour procédure à suivre et produits à utiliser)
ou alors laisser en l'état ! :wink:

3/ Qualité alu utilisée c'est bien l'alliage référence 5083 H111, voir ici : infos sur alliage aluminium utilisé.

depuis longtemps (25 ans) des alliages de qualité marine, série 508x, sont utilisés, voir historique de la construction des Ovni pour plus de précisions (en parcourant les anciennes fiches techniques des premiers modèles d'Ovni).

Si Alcan est de fait le plus connu en France suite à l'acquisition de Pechiney (maintenant Rio Tinto Alcan, depuis reprise par RTZ) et même si tous les producteurs ne fabriquent pas toutes les qualités pointues d'alliage, il ne faut pas oublier les russes (Rusal), les américains (Alcoa), les norvégiens (Norsk Hydro), les chinois (et moi, et moi,et moi, OK très mauvais :D ).
Mais c'est vrai que c'est une industrie très concentrée car barrières financières (gros investissements) et technologiques élevées.
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 219
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays


Retourner vers Autres sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités