voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Isolateur galvanique

Circuits, batteries, chargeur, alternateur, éoliennes, panneaux solaires, convertisseur, ...
  • Facebook
  • Twitter

Isolateur galvanique

Messagede TIBAO » 02 Avr 2010, 00:09

Bonjour à tous,
Je suis tombé hier sur un ovni équipé d'un isolateur galvanique de ce type :

-http://www.tyboat.com/achat/P-1245-PLASTIMO-ISOLATEUR-GALVANIQUE-30A-220V.html

Et je me demandais si certains d'entre vous utilisait cet appareil et si ça valait le coup.
Par avance merci.

Bonnes navigations,
Thomas
(sur l'un des deux ovnis au ponton à Ushuaia)
TIBAO
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 62
Inscription: 24 Mar 2009, 20:10
Localisation: Archipel des Gambier, Polynésie Française

Re: Isolateur galvanique


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede Lei Lani » 02 Avr 2010, 18:26

Bonjour Thomas

c'est un compromis sans doute intéressant car peu encombrant et peu onéreux par rapport à un vrai transformateur d'isolement, mais probablement pas aussi efficace.

Je pense comme les autres intervenants de cet ancien fil : Branchement electrique au quai, qu'il vaut mieux de toute façon ne pas laisser son bateau branché en permanence au courant électrique du quai pendant de longues périodes de plusieurs mois sans pouvoir surveiller ses anodes, les panneaux solaires suffisent largement pour maintenir les batteries du bord (float).

Pour un bateau en voyage, souvent en navigation ou au mouillage, l'isolateur galvanique peut apporter amha un petit plus pour les périodes de vie à quai dans les cas, probablement fréquents, où l'alimentation du port n'est pas très "propre". D'un autre côté vivant à bord, il est plus facile de vérifier ses anodes avant le prochain port, donc est-ce vraiment nécessaire ?
Bon c'est sûr pour la Patagonie mieux vaut une bonne combinaison de plongée épaisse ou alors échouer le bateau à marée basse (ta spécialité) !

PS: je crois que Jean (Ymanja) en a acheté un pour équiper son 435, serait intéressant quand il sera de retour à la civilisation :D qu'il nous dise ce qu'il en pense !
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede Ziryab » 03 Avr 2010, 12:20

Faut voir aussi comment le circuit 230V et en particulier la prise de terre est connectée sur son bateau car les normes ont évolué.
Avec les normes européennes récentes toutes les terres devraient être reliées, ce qui est évidemment un problème potentiel pour n'importe quel bateau laissé branché au circuit électrique du port sans surveillance, car si les éléments métalliques du bateau (pas besoin d'un bateau alu, les anodes, embases moteurs z-drive, arbres, hélices, passe coques métalliques d'un bateau polyester suffisent) sont reliées à la terre, le cas avec la dernière norme EC, les métaux les plus "mous" (en terme d'échelle électro galvanique) vont servir d'anodes pour les autres pièces métalliques environnantes, exemple les colonnes aciers des pontons de port :mrgreen: . Une fois les anodes du bateau usées ce sont des pièces nobles qui risquent de disparaitre. Étonnamment cela va très vite !
Dans ce cas un isolateur galvanique qui va bloquer les courants nocifs sera bien utile (grâce à ponts de diodes je pense) .

Par contre sur mon Romanée, voilier aluminium ancien où le circuit 220V était on ne peut plus simple (chargeur de batteries et chauffe-eau, basta; pour l'utilisation d'outils j'utilisais une rallonge directement du quai) et aucune liaison de la terre avec la coque et autres parties métalliques du bateau. Souvent en voyage les prises de terre n'existaient pas ou ne fonctionnaient pas, j'ai même vu des marinas brancher directement les 2 fils phase et neutre directement dans les trous de la prise car ne disposant pas d'adaptateurs :mrgreen: donc à mon avis aucun souci de ce côté. Même si pas vraiment idéal au niveau sécurité d'avoir un chauffe-eau fonctionnant dans un environnement humide sans terre ! On peut au min. ajouter un disjoncteur différentiel 30 mA en entrée.
Mais ce n'est vraisemblablement plus la configuration retenue pour les nouveaux Ovni et autres voiliers aluminium luxueux avec des circuits 230 V complets, car machines à laver, fours micro-ondes, télévisions et j'en oublie ! plus ceux disposant d'un groupe.

Conclusion : regarder en premier comment est réalisé le circuit 230V de bord de son bateau, car ce n'est pas forcément identique sur tous les bateaux, suivant leur année de fabrication.
Ziryab
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 30
Inscription: 25 Mai 2007, 15:55

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede Ona II » 04 Avr 2010, 20:38

La majorité des Ovni devant être configurés en "masse flottante" cad coque et toutes pièces métalliques complètement isolées, ne suis personnellement pas trop convaincu de l'intérêt d'un isolateur galvanique de ce type qui sert à "isoler" la masse terre du quai de la "terre" du bateau. Mais bon je peux me tromper !!
Cette configuration de masse flottante semble plus sûre pour éviter les soucis d'électrolyse, par contre en cas d'appareils défectueux c'est moins bien pour l'équipage, toute la sécurité des personnes étant basée sur le disjoncteur différentiel, car pas d'autre "terre" ?
Ona II
O discret
O discret
 
Messages: 13
Inscription: 07 Fév 2009, 16:41

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede GJOA » 05 Avr 2010, 19:36

Bonjour à tous,
je suis bien d'accord que dans le cas de Tibao qui voyage ça ne semble pas trop utile car il surveille sûrement ses anodes fréquemment, il suffit alors de disposer d'un jeu d'anodes de rechange à bord.
Par contre pour un bateau alu qui reste souvent dans un port constamment branché au quai, ce que j'éviterais aussi de faire, c'est utile dans plus de cas que l'on pense, l'idéal étant un transformateur d'isolement, mais c'est vrai c'est lourd, volumineux et coûteux.
Comme la quasi-totalité des bateaux sont équipés d'un chargeur de quai, Cristec, Mastervolt, Sterling ou autre, il faut vérifier comment celui-ci est branché, beaucoup de chargeurs, sauf ceux avec "double isolation", ne pouvant fonctionner sans mise à la terre ou branchement du conducteur de protection à la masse.
Dans le cas où l'on va disposer de 2 masses ou terres différentes, il vaut mieux par souci de sécurité pour les personnes les relier entre elles (fil jaune et vert terre du quai et masses métalliques bateau), car tout baser sur la fiabilité absolue d'un disjoncteur différentiel parait risqué. L'isolateur galvanique qui va couper les courants (continus ?) de fuites et éviter la formation d'une pile entre son bateau et les autres parties métalliques du port ou d'autres bateaux voisins en passant par les terres est alors très utile. Voir la doc de Sterling (en français ici) :
http://www.sterling-power.com/images/downloads/prosave_zincsaver_international_instructions_2006a.pdf

Pierrick
GJOA
O passionné
O passionné
 
Messages: 101
Inscription: 09 Mai 2007, 14:26
Localisation: Nantes

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede TIBAO » 05 Avr 2010, 23:01

Salut à tous et merci pour vos contributions !
Je vois que le sujet passionne les foules, c'est bien et c'est intéressant.
Juste une question parce que j'ai un doute tout d'un coup : Si le bateau est simplement amarré sur un ponton mais pas connecté au 220V, l'isolateur galvanique ne sert à rien et le risque d'électrolyse est minime.
Juste ou non ?

Bons vents à tous,
Thomas
TIBAO
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 62
Inscription: 24 Mar 2009, 20:10
Localisation: Archipel des Gambier, Polynésie Française

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede GJOA » 06 Avr 2010, 12:25

TIBAO a écrit:Si le bateau est simplement amarré sur un ponton mais pas connecté au 220V, l'isolateur galvanique ne sert à rien et le risque d'électrolyse est minime.


oui tout à fait, car le rôle de cet isolateur galvanique c'est de bloquer les courants nocifs d'électrolyse qui pourraient passer par les terres (voir la doc de Sterling ci-dessus très explicative); lorsque le bateau n'est pas branché au secteur du quai l'isolateur galvanique n'entre pas en action.
Le risque d'électrolyse n'est jamais nul, par exemple amarrage prolongé dans un port avec beaucoup de masses métalliques et courants dérivés, mais les anodes sont là pour ça. Tant qu'elles s'usent régulièrement aucun problème ! (l'usure doit être moins rapide sur un bateau en voyage)
GJOA
O passionné
O passionné
 
Messages: 101
Inscription: 09 Mai 2007, 14:26
Localisation: Nantes

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede morenosailor » 03 Mai 2010, 22:45

salut a Thomas de Tibao :D
Moreno
morenosailor
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 5
Inscription: 30 Avr 2010, 04:16
Localisation: Terra del Fuoco

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede TIBAO » 04 Mai 2010, 23:14

Hey hey hola Moreno et benvenido sur Ovniclub !
Thomas
TIBAO
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 62
Inscription: 24 Mar 2009, 20:10
Localisation: Archipel des Gambier, Polynésie Française

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede TIBAO » 03 Juin 2010, 00:34

Salut à tous, j'ai progressé sur le dossier et un ami m'a parlé du transformateur d'isolement. A part le fait que ça a l'air plus gros et plus cher, quelqu'un connait-il les différences, avantages/inconvénients par rapport à un isolateur galvanique ?

Bons vents à tous,
Thomas
TIBAO
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 62
Inscription: 24 Mar 2009, 20:10
Localisation: Archipel des Gambier, Polynésie Française

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolateur galvanique

Messagede Lei Lani » 05 Juin 2010, 11:53

Bonjour Thomas,
Dans le transfo les circuits ou bobinages primaires et secondaires sont indépendants car couplés seulement par magnétisme, l'isolement galvanique est plus sûr. Alors que dans le cas de l'isolateur galvanique ce sont des diodes qui bloquent les courants indésirables. Même si diodes assez fiables, tout composant électronique peut griller ...
Dans la pratique et même sans regarder le coût, vu son encombrement, le transformateur d'isolement ne sera guère utile qu'à un bateau "ventouse" restant toute l'année à la même place et nécessitant un branchement continu au quai dans le cas d'un équipage vivant à bord.
Pour un bateau nomade seule la solution de l'isolateur galvanique (ou rien) parait viable.
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays


Retourner vers Electricité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités