voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Quatrieme ris sur OVNI 43, faut-il en installer ?

Mâts, gréement dormant, enrouleurs, emmagasineurs, voiles, ...
  • Facebook
  • Twitter

Quatrieme ris sur OVNI 43, faut-il en installer ?

Messagede bouan » 24 Avr 2007, 09:41

sur un OVNI 43 faut-il installer un quatrieme ris pour plus de securite en cas de fort coup de vent?
bouan
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 4
Inscription: 25 Fév 2007, 08:22

Re: Quatrieme ris sur OVNI 43, faut-il en installer ?


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Ymanja » 24 Avr 2007, 14:10

Je me suis aussi posé la question et suis arrivé à la conclusion que ce n'est pas vraiment utile en pratique. Ceci basé sur le plan de voilure et répartition des 3 ris GV de mon 435, de plus GV/mât des DI et OVNI en général plus petit qu'un quillard de taille équivalente ??

Pourquoi ? maintenir de la toile sur l'arrière dans du vent très fort de 45 N et plus ne serait utile en théorie que lorsque l'on doit essayer de remonter au vent par ex si proche et au vent d'une côte inhospitalière, situation plutôt rare pour qui écoute la météo, ou la consulte sur l'OVNIClub ! :wink: :wink:
quand la tempête est annoncée je me cache , port ou même mouillage -bon abris évidemment- et ne m'amuse pas à tirer des bords, surtout avec un dériveur, plus de mon âge !
Ceci étant dit une fois au large on peut bien sur se prendre du mauvais temps et devons faire face et si possible toujours route, mais dans ce cas je ne suis pas convaincu qu'un quatrième ris sur la GV soit vraiment utile, en supposant que ton troisième ris soit bien positionné .
En effet à partir de 40-45 N et plus j'ai affalé complètement ma GV et ai continué à faire route sous trinquette (il te faut une trinquette très solide et si possible avec un ris) allure travers petit largue. Dans des vents + forts je me suis retrouvé avec ma trinquette avec un ris, dérive relevée et grand largue , donc quasiment en position de fuite, mais dans ce dernier cas cela ne m'éloignait pas trop de ma route (chance :D et surtout bon pour le moral des troupes) et les milles supplémentaires étaient largement compensés par la vitesse !:lol:
Dans un autre cas de figure sur mon précédent bateau - fatigue, position de fuite à l'opposé de la route- je me suis retrouvé à la cap sèche pendant plusieurs heures avec aussières -l'ancre flottante a explosé -, pas très agréable mais mieux dans notre cas que d'essayer de faire route et ne pense pas que j'aurais renvoyé la GV plus tôt même avec un quatrième ris. Sur ce bateau (+grand) j'avais aussi une voile de tempête (suédoise) avec un rail indépendant , mais la hisser par 45N et plus n'était pas une partie de rigolade !
Voilà un avis basé sur une expérience . Pense aussi qu'un quatrième ris va compliquer/encombrer ta bôme, pied de mât; je préfère trois ris faciles à prendre que 4 difficiles !
Dernière édition par Ymanja le 14 Aoû 2009, 18:10, édité 1 fois.
Si deus quizer !
Avatar de l’utilisateur
Ymanja
O passionné
O passionné
 
Messages: 156
Inscription: 21 Fév 2007, 16:44
Localisation: Méditerranée

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Lei Lani » 24 Avr 2007, 19:48

en théorie 4 ris donnent plus de possibilités que 3 surtout sur GV de grdes surfaces, car évidemment plus progressif ... mais OK si dès l'origine ou encore peut etre lors de l'achat d'une nouvelle GV, car modifs rajoutées à une installation et GV 3 ris existante souvent pas très heureuses (mauvaise progression des prises de ris et installation supp. des manœuvres/bosses) ... donc probablement mieux vaut s'en passer à moins d'une erreur flagrante sur le positionnement des 3 ris d'origine. En pratique, comme Jean, je n'ai jusqu'à aujourd'hui pas eu à regretter de ne pas en avoir sur le 435 (je ne sais pas sur le 43)
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 216
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Vanina » 26 Avr 2007, 23:26

Bonjour,
J'ai eu l'occasion de navigué (en méditerranée) avec ses coups de vent brutaux sur un ovni43 avec une GV sur enrouleur Profurl de bôme, et nous adaptions régulièrement la surface au fur et à mesure que le vent montait, jusqu'a ne laisser qu'un mouchoir de poche avec la trinquette, vraiment très pratique et sécurisant . le hic !!! le prix
Vanina
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 2
Inscription: 24 Mar 2007, 23:06

  • Facebook
  • Twitter

enrouleur de baume

Messagede bouan » 27 Avr 2007, 07:53

Et est ce faisable et conseille de faire installer un enrouleur de baume et a quel prix????

vanina a écrit:Bonjour,
J'ai eu l'occasion de navigué (en méditerranée) avec ses coups de vent brutaux sur un ovni43 avec une GV sur enrouleur Profurl de bôme, et nous adaptions régulièrement la surface au fur et à mesure que le vent montait, jusqu'a ne laisser qu'un mouchoir de poche avec la trinquette, vraiment très pratique et sécurisant . le hic !!! le prix
bouan
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 4
Inscription: 25 Fév 2007, 08:22

  • Facebook
  • Twitter

Messagede SABBA » 12 Oct 2007, 19:28

Je me pose aussi la même question ! Est-ce quelqu'un a une expérience de grand voile avec enrouleur ??
SABBA
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 30
Inscription: 14 Juin 2007, 14:02

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Alacaluf » 13 Oct 2007, 09:19

Nous avons loué chez Moorings l'été dernier un voilier avec grand voile sur enrouleur dans le mât, très pratique mais manque de puissance dans les petits airs, c'était comme naviguer en permanence avec un ris !
Alacaluf
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 34
Inscription: 05 Mar 2007, 13:55

  • Facebook
  • Twitter

Messagede ADAGIO » 14 Oct 2007, 19:14

J'ai utilisé un enrouleur de GV sur la bôme de mon OVNI 345 pendant 2 ans avant de le vendre et je ne peux que confirmer ma totale satisfaction. Performances OK ,mais je ne suis pas un régatier, car rond de chute et lattes et système fiable. S'il devait néanmoins y avoir un problème, tout est accessible et il suffirait d'affaler à la main.
Seule (petite° contrainte, avoir le pif bien au vent pour manoeuvrer et bien choquer le hale-bas pour enrouler. Mais quel plaisir ! :D
Cordialement, Marc.
ADAGIO
O discret
O discret
 
Messages: 19
Inscription: 24 Fév 2007, 12:25

  • Facebook
  • Twitter

Messagede ADAGIO » 14 Oct 2007, 19:15

J'ai oublié de préciser qu'il s'agit d'en enrouleur de GV PROFURL MK1
ADAGIO
O discret
O discret
 
Messages: 19
Inscription: 24 Fév 2007, 12:25

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Nunavut » 15 Oct 2007, 08:30

C'est vrai qu'une voile sur enrouleur de bôme sera beaucoup plus proche d'une voile standard (rond de chute, voire lattes ) qu'une voile avec enrouleur dans le mât.
Philippe de Nunavut
Avatar de l’utilisateur
Nunavut
O passionné
O passionné
 
Messages: 128
Inscription: 09 Mai 2007, 20:27


Retourner vers Gréement et voiles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron