voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Trinquette

Mâts, gréement dormant, enrouleurs, emmagasineurs, voiles, ...
  • Facebook
  • Twitter

Trinquette

Messagede Virgule » 30 Déc 2009, 17:12

Je souhaite poser une trinquette sur enrouleur sur mon ovni 365
qu'en pensez vous ? as t on des retours d'expérience
merci à tous
Virgule
O discret
O discret
 
Messages: 14
Inscription: 11 Mai 2007, 11:44

Re: Trinquette


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Brecqhou » 03 Jan 2010, 19:22

J'ai installé un enrouleur de foc de brise. C'est très bien pour le foc de brise de 18 m2 (utilisé de force 6 à 7 au prés). Le seul inconvénient est que le génois a du mal à passer sans quelqu'un à l'avant.
OVNI 385 acquis en Australie en 2002. Ai fait le tour de l'Irlande, de l'Islande. Navigations en Bretagne, Irlande, Galice, Portugal, Açores, Ecosse, Shetland, Norvège jusqu'à la frontière russe, Spitzberg. Bilan 2012 : 30000 mn depuis 2002.
Brecqhou
O passionné
O passionné
 
Messages: 108
Inscription: 25 Fév 2007, 22:16
Localisation: Manche

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Alibou » 05 Jan 2010, 13:11

L'option de l'enrouleur est certainement une bonne solution. Par contre il existe aussi une deuxième solution un peu plus onéreuse mais qui a le mérite de garder la plage avant dégagée, c'est d'utiliser des emmagasineurs pour un solent, foc de route ...
du tout ou rien par rapport à l'enrouleur mais une voile performante et la possibilité de dégréer rapidement, voire de ramener en pied de mât.
Alibou
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 93
Inscription: 17 Aoû 2007, 19:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Brecqhou » 05 Jan 2010, 21:46

J'ai essayé l'emmagasineur et je n'arrivais pas à enrouler correctement le foc de brise. Le vent par force 6 est trop important pour enrouler le foc car le bout anti trosion du guindant n'est pas assez rigide.
J'ai donc du installer un enrouleur. L'emmagasineur va me servir pour le nouveau gennaker qui va être fabriqué cet hiver.
OVNI 385 acquis en Australie en 2002. Ai fait le tour de l'Irlande, de l'Islande. Navigations en Bretagne, Irlande, Galice, Portugal, Açores, Ecosse, Shetland, Norvège jusqu'à la frontière russe, Spitzberg. Bilan 2012 : 30000 mn depuis 2002.
Brecqhou
O passionné
O passionné
 
Messages: 108
Inscription: 25 Fév 2007, 22:16
Localisation: Manche

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede CHAMADE » 07 Jan 2010, 21:44

Bonne année à tous: On avait un peu laissé tombé le forum, absorbés que nous étions par l'écriture d'un bouquin sur la croisière blanche à travers la Russie. Maintenant que c'est terminé et que le bébé est chez l'imprimeur je prends le temps de répondre à Virgule.

Chamade est équipée d'une trinquette sur enrouleur et voici le fruit de notre expérience.

Si nous avons choisi une trinquette fixe sur enrouleur, c'est essentiellement en fonction de notre programme nordique. Elle permet de manoeuvrer sans aller sur le pont avant dès que la mer se forme, et compte tenu des conditions que nous affrontons souvent "là-haut" c'est un élément de sécurité essentiel. Je me verrais mal, lorsque le vent monte à plus de 20 noeuds aller fixer un étai volant ou endrailler une trinquette alors que les embruns sont à quelques degrés.
Côté performance, au près, par vent fort, supérieur à 20-25 noeuds, combinée avec la GV à 2 voire 3 ris, la trinquette permet de remonter dans des conditions correctes, avec un bateau bien équilibré et facile à mener pour le pilote automatique. En remontant vers le Spitsberg, nous avons ainsi passé plus de 30 heures à remonter 25 à 30 noeuds de vent établis dans l'axe, avec une mer à 2°, dans des conditions acceptables. Nous avons ainsi gagné 90 milles au vent.
On remonte (pas si mal finalement pour tout ceux qui décrient les dériveurs intégraux) avec sécurité et un "certain" confort, c'est donc parfait.
Mais il est évident que cet avantage essentiel se paie cher en terme de manoeuvrabilité, lors des virements de bord, lorsqu'on navigue sous génois. Difficile en effet de virer le génois sans aller à l'avant pour l'aider à passer. Et dès que le vent monte à plus de 15 noeuds, il faut enrouler pour virer. Pas terrible lors d'une série de virements en navigation côtière.

Ainsi donc s'il fallait faire un choix ce serait:
Programme où les navigations côtières dominent: Etai volant et trinquette à endrailler.
Programme grande traversée et régions difficiles: trinquette sur enrouleur.
Programme alizés: Ma religion n'est pas faite. Mais comme on a l'enrouleur, on le gardera.

Une fois la trinquette installée reste la situation intermédaire du près dans 20 noeuds de vent.

Si l'on cherche de la puissance, au large dans une mer formée nous choissisons la formule: GV à 2 ris et génois enroulé d'un tour. Le virement nécessite alors d'enrouler le génois.
Si l'on est en cotière, dans une mer pas trop agitée et dans une zone avec de nombreux virements attendus: GV entière et trinquette. On perd un 1/2 noeud, et 3-4° de cap, mais on se rattrape grâce à la facilité des virements qu'on effectue à la volée.
Et on se rappelle qu'on est en croisière!

Voilà pour ces quelques remarques tirées de nos expériences. Prenez-les pour ce qu'elles sont, et pas comme l'Evangile!

Bon vent

Marc
http://www.chamade.ch
Avatar de l’utilisateur
CHAMADE
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 35
Inscription: 22 Fév 2007, 23:28
Localisation: Corée du sud

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Nunavut » 08 Jan 2010, 19:23

C'est sûr qu'en grande traversée ou à l'approche de vents forts, même si l'on dispose d'un étai volant celui-ci sera à poste et la trinquette déjà endraillée dans un sac sur le pont. Il suffit alors d'ouvrir le sac et de hisser. Personnellement j'aime bien la solution de l'emmagasineur que j'ai seulement testé avec un solent, avec un point d'amure sur une cadène en avant de la baille à mouillage. Aucun problème pour l'enrouler dans la brise en choquant bien.
Avec cette voile les performance au près étaient grandement améliorées. Il faut cependant pouvoir étarquer le guindant convenablement et donc disposer d'un câble textile de bonne qualité et surtout inextensible, type Kingrope avec Kevlar ou Dyneema.
Philippe de Nunavut
Avatar de l’utilisateur
Nunavut
O passionné
O passionné
 
Messages: 128
Inscription: 09 Mai 2007, 20:27

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Virgule » 12 Jan 2010, 16:23

bonne année à tous et merci pour vos avis
Virgule
O discret
O discret
 
Messages: 14
Inscription: 11 Mai 2007, 11:44

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Sandy Hook » 02 Jan 2014, 16:53

Bonjour,

Je réactive quelque peu ce fil suite à mon expérience récentes ur Ovni 365.
Dans un fjord plutôt étroit, nous avons été "contraints" (voir autre retour d'expérience sur Kiwiprop) au près serré par 25-30 noeuds de vent moyen. En configuration trinquette sur étai larguable et GV 3 ris (puis 2 pour voir si ca arrangeait les choses), on ne dépassait pas les 4,5 noeuds en vitesse surface, plutôt 4 souvent 3 noeuds.
Le cap était plutôt correct mais rien de transcendant, environ 138 degrés bord sur bord (cap fond) donc pas incompatible avec un 60degres + 10 de dérive.
Je précise que la coque était propre, les voiles pas neuves mais en bon état, la mer hachée mais pas grosse.
Quelles sont les vitesses enregistrées pour d'autres dans le même cas? Mes réglages étaient-ils mauvais?
A noter également, à chaque changement de bord, les écoutes avaient une fâcheuse tendances à se coincer dans la butée basse du rail de tangon (sur le mat). Cette dernière est échancrée pour faire passer sans frottements le va-et-vient de la cloche de tangon, mais ca accroche!
Des avis?
Merci et Joyeuse Année 2014.
Sandy Hook
Sandy Hook
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 29
Inscription: 20 Mai 2010, 14:06
Localisation: Oslo, Norvège

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede cco » 03 Jan 2014, 18:41

Bonjour,
dans le Forlandsundet (le passage entre l'ile du Spitzberg et Prinz Karls Forlandl), nous avons tiré des bords par 25 à 28 nœuds, rafales à 30. Trinquette (à enrouleur) et GV à 2 ris. Nous étions au dessus de 5 nœuds en vitesse surface. Maintenant, il est vrai que la mer n'était pas vraiment hachée, juste normalement formée pour le vent. J'ai aussi constaté dans les fjords qui ont une mer très courte que ces vagues serrées freinent vraiment le bateau. Pas de soucis d'accroche au virement de bord mais cela vient peut-être du fait que nous avons un tangon rangé en vertical le long du mât, pas sur le pont donc il "écarte" naturellement les écoutes au virement.
Nous raidissons un peu plus fort la drisse de trinquette lors de son utilisation, quitte à bien sûr utiliser la bastaque au vent pour compenser car le creux de l'étai donne vite des résultats très mauvais en terme de remontée. Et en fait, abattre de ne serait-ce que de 5° permet de moins dériver et de faire une route fond finalement meilleure tout en accélérant le bateau qui devient beaucoup moins sensible à la vague.

Bonne année!!!
Christian
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Sandy Hook » 06 Jan 2014, 22:27

Au près avec trinquette, sauf si long bord, il faut virer souvent et c'est pourquoi personnellement, je raidis (sans forcer) les deux bastaques pour prévenir toute déformation du mât. C'est moins performant mais plus sécurisant car à la gîte, les bastaques sont exposées (surtout pour choquer celle sous le vent). De plus, on ne risque pas d'oublier au virement ce qui pourrait donner de gros efforts sur cette partie du mât.
L'étai larguable me semblait raisonnablement étarqué. La drisse aurait certainement pu être plus raidie (vieille drisse et envoyé à la hâte quand on n'avancait plus au moteur...).
Si mes souvenirs sont bons, abattre un peu plus donnait un bateau qui partait au lof malgré les réglages. Par conséquent, la barre était dure et sans arrêt en action ce qui freinait également le bateau. Bon maintenant je ne suis pas un fin régatier non plus et sur des bords de 0,8 miles dans un clapot dur avec rafales, c'est pas idéal de tirer des conclusions.
J'essayerai également avec tangon en vertical pour régler ce problème d'accrochage aux virements.
Merci encore.
Sandy Hook
Sandy Hook
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 29
Inscription: 20 Mai 2010, 14:06
Localisation: Oslo, Norvège

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Yo! » 06 Jan 2014, 23:38

après longue réflexion, nous nous sommes équipés d'une trinquette sur enrouleur depuis 6 mois et en sommes très satisfaits (nous naviguons en équipage réduit la plupart du temps et avons quelques années d'expérience avec TQT sur étai larguable):
- minimisation des déplacements hasardeux sur la plage avant à 3 heures du matin alors que le vent a forci et que l'on hésite, encore et encore, à aller installer l'étai largable voire sortir la TQT de son sac, enrouler le génois, encore et encore, et voir la mauvaise forme que prend la voile, etc
- même combat (i.e. on attend encore et encore, surtout de nuit avec de la mer) lorsque le vent baisse et qu'il faut prendre la décision de tomber la TQT et renvoyer le génois
- peu de souci avec le génois à passer, en fait on enroule et déroule sur l'autre amure - le plus ennuyant étant la longueur de contre-écoute qui initialement allait se coincer dans les endroits les plus improbables
- on navigue plus souvent GV haute ou ris de fond avec trinquette avec une légère baisse de vitesse largement compensée par l’agilité gagnée, surtout en côtier
- du coup le génois est rarement beaucoup enroulé (moins de déformation)
- les bastaques sont à poste, éventuellement ramenée vers les haubans par un bout retour
- non testé (je préfère le plus tard possible) mais conceptuellement séduisant, nous avons conçu la TQT avec notre maître voilier, un peu lourde, un peu solide et l'on pense que bien enroulée, elle peut bien faire office de tourmentin
avec nos meilleurs voeux de belles navigation,
santé et sobriété
Stéphanie/Christophe
http://www.yodyssey.com" rel="nofollow" target="_blank
Yo!
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 28
Inscription: 23 Juin 2007, 19:42
Localisation: Japon

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede cco » 07 Jan 2014, 11:35

@ Sandy
Quand je dis abattre de 5°, c'est aussi en choquant très légèrement la grand voile pour compenser la tendance au lof.
Ce bateau a besoin de vitesse pour faire du cap fond.
Pas trop froid à Oslo en ce moment? :wink: bonne journée!
Christian
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Trinquette

Messagede Sandy Hook » 08 Jan 2014, 10:39

@Christian.

Pas froid du tout, au contraire, pas un brin de neige, pas de glace dans le fjord. C'est mauvais pour le ski.
la période actuelle renforce les clima-sceptiques d'Amérique du Nord mais a l'effet inverse en Europe.
Malgré tout, le froid est annoncé d'ici la fin de la semaine, on verra.
Jean-Raphaël
Sandy Hook
Sandy Hook
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 29
Inscription: 20 Mai 2010, 14:06
Localisation: Oslo, Norvège


Retourner vers Gréement et voiles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités