voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Toutes les infos et nouvelles pouvant intéresser la communauté des OVNISTES
  • Facebook
  • Twitter

Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede PatoVapor » 04 Nov 2012, 11:57

Bonjour à vous tous !
Je viens de m'inscrire sur ce forum car je voudrais comprendre de manière objective quels sont les avantages et les inconvénients d'un dériveur intégral et d'un bateau aluminium en long voyage par rapport à des voiliers plus classiques. Pas un discours de commercial, mais d'amateurs de voyages à la voile qui ont pratiqué le dériveur aluminium quelques années ou quelques milliers de milles.
Je vous en remercie chaleureusement par avance.
Bien à vous
Thomas
PatoVapor
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 3
Inscription: 04 Nov 2012, 11:47

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede cco » 04 Nov 2012, 13:57

Bonjour et bienvenue!
Vaste sujet s'il en est...
Maintenant, l'avantage premier de l'aluminium est sa robustesse et sa résistance aux chocs. Pour ce qui est de la robustesse, une coque plastique bien construite peut se révéler elle aussi très solide mais je préfère vraiment heurter un glaçon avec ma coque alu.

Pour ce qui est du dériveur, surtout depuis les progrès faits en matière de carène sur les derniers Ovni qui arrivent à remonter plus que correctement au vent, il y a quand même pas mal d'avantages:
- La sécurité dans du gros temps en fuite dérive haute et par sa capacité à rentrer au fond d'une baie protégée là ou un quillard ne passe pas.
- Le confort en mer, comportement plus doux en général qu'un quillard
- Pouvoir s'échouer quand c'est nécessaire (pas au bord des plages aux Antilles, moustiques etc...).
- Prendre la place de port disponible réservée en principe aux petits bateaux calant moins d'un mètre. J'en ai fait l'expérience deux fois cette année, une fois à Port Ellen en Ecosse où j'ai pu avoir prendre le seul emplacement qui restait (90cm d'eau) et à Skundenshaven en Norvège, là encore le long du ponton ou il reste à peine plus d'un mètre à marée basse.
- Prix à la revente souvent excellent.

Inconvénients:
- Sensibilité à l’électrolyse. Nécessite un contrôle poussé des fuites électriques et de la corrosion à chaque point de rencontre de deux différents métaux.
- Anti-fouling spécifique
- Performances au près moins bonnes (quoi que..) et poids plus élevé sur les bateaux de moins de 40 pieds du fait d'un lest plus lourd.
- Condensation importante donc besoin d'une excellente isolation.

Personnellement, les avantages ont pris largement le dessus.
Mais dans tous les cas, un bon bateau est celui sur lequel on se sent bien, c'est la règle numéro un.
Christian
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede arioso » 05 Nov 2012, 10:02

Bonjour,
Christian a TOUT dit.
De ce qu'il dit se dégagent des sentiments bien installés lorsqu'on prend la mer avec un OVNI
Ce sentiment clair est se sentir en sécurité
C'est quelque chose de difficile à expliquer brièvement des exemples sont nécessaires.
Cet été ns sommes revenus de Malte ,la météo (komedabe) s'était trompée sur le force du vent .On a eu 25 -30 nds Marie s'est régalée pendant 3 heures à la barre dérive trois quart relevée Spianato (un 37 d'ancienne génération) fonçait ds la nuit avec des pointes à plus de 10nds de vitesse.Sa barre était douce pas d'embardées les placards n 'ont pas bougé
Autre chose encore Un OVNI est silencieux si si rien ne craque la coque rigide encaisse merveilleusement et trace sa route sans faiblir.On est rentré dans Reggio DI Calabre vent de face 28 nds contre courant le bateau stable à 6 nds au moteur Dérive demi basse rien ne bronchait .Je n'ai rien connu de tel avec d'autres bateaux.
Jean Marie

PS il y a plein d'autres raisons que d'autres pourront développer.
Dernière édition par arioso le 06 Nov 2012, 09:38, édité 1 fois.
Jean Marie OVNI 37 Spianato
arioso
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 03 Aoû 2010, 10:46
Localisation: Port camargue

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Dummy » 05 Nov 2012, 21:02

Bonjour et bienvenue sur le forum !

Pour info plusieurs sujets connexes sur l'OvniClub (on peut aussi faire une recherche à partir de la page d'accueil) :
sur les voiliers de voyage : http://www.ovniclub.com/fiches/voilier-voyage
sur les dériveurs intégraux : http://www.ovniclub.com/forum/deriveur-integral-quillard-t408.html
sur la construction aluminium : http://www.ovniclub.com/fiches/construction-bateau-aluminium et http://www.ovniclub.com/forum/voilier-coque-alu-t356.html
sur les dériveurs dans le gros temps : http://www.ovniclub.com/forum/deriveur-dans-grosse-tempete-t693.html
et http://www.ovniclub.com/forum/stabilite-des-deriveurs-integraux-ovni-mauvais-temps-t182.html
A voir toutes les Actualités Voile : ici
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 356
Inscription: 21 Fév 2007, 10:07
Localisation: La Rochelle, F

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede cco » 06 Nov 2012, 09:50

Je confirme ce qu'a dit JMarie car quand on sait ce qu'il a subit sur son ancien bateau, l'entendre parler de sentiment de sécurité veut dire beaucoup!
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede arioso » 06 Nov 2012, 13:44

Bonjour,
Il faut ,dans la question du choix et de la conduite de réflexion amenant à ce choix, aussi aborder la question de la SECURITE passive.
Celle-ci est pensée par et pour des gens qui naviguent.Cela est à prendre en considération oh combien dans le choix du bateau et dépasse les interrogations du pres du portant il va vite ou pas.C'est pour cela que je me permets d'ajouter ces quelques lignes à ma première réponse sur la possibilité d'avoir une sécurité passive à bord de nos OVNI à la hauteur des aléas de navigation
Ces bateaux ont un avantage CONSIDERABLE
Le cockpit est très sécurisant protecteur et de plus adaptable aux exigences de chacun .Qui n'a pas remarqué combien ces unités de grande production ont des cockpits grand ouvert ,des passages glissants, des apparaux de mouillage aléatoires des filoirs ridicules les mâchoires de winchs faisant office de taquet etc etc......Observer comment est positionné fixé un pilote sur un Ovni ou sur d'autres de grande série.Intéressant!!!!!!!!!!!Comparer réfléchir au comment cela tient etc etc
L'alu est paramétrable Une soudure est bien plus SOLIDE qu'un trou mal rebouché dans le plastique et permet une sécurité passive accrue on met le radar l AIS sur portique ou pas
Nos portiques st d'un pratique formidable pour placer panneaux éolienne antenne de réception de tout type et autorisent l'autonomie électrique.Le radar à notre bord est branché en permanence et l'écran est sur la colonne de barre On appréhende ainsi tous les paramètres de la navigation.
Au delà du concept lui-même de Dériveur Intégral en alu il y a donc un éventail de possibilités d'accroître sa propre sécurité adaptée à ses exigences.
Jean Marie
Jean Marie OVNI 37 Spianato
arioso
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 03 Aoû 2010, 10:46
Localisation: Port camargue

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede PatoVapor » 06 Nov 2012, 22:03

Bonsoir et un grand merci pour toutes vos contributions !
Je comprends mieux l'intérêt d'un tirant d'eau variable et d'une coque en aluminium qui me paraît bien adaptée au voyage dans des endroits moins fréquantés : zones mal cartographiées, OFNI, ...
Sûrement plus solide aussi pour recevoir la structure d'une dérive articulée ou d'une quille amovible.

Je me demande par contre si la formule "quille rétractable" n'est pas préférable à celle du dériveur ?
? Un lest mieux positionné, plus efficace, permettant un bateau moins lourd ou un mât et surface de voiles plus conséquents ? on conjuguerait alors les avantages du faible tirant d'eau sans en avoir les inconvénients ??
Bien à vous
Thomas
PatoVapor
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 3
Inscription: 04 Nov 2012, 11:47

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede cco » 06 Nov 2012, 23:02

La quille rétractable est certainement ce qu'il y a de plus efficace question performances. Mais c'est du tout ou rien. Quille basse en navigation obligatoire. Il faut avoir fait 20 jours de vent arrière avec et sans quille/dérive pour comprendre la différence question confort, stabilité de route et équilibre de barre (important pour le pilote auto)!
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede cco » 07 Nov 2012, 12:42

Juste un petit exemple au sujet de la stabilité dans du vent:
http://youtu.be/lWQk4awNK40
http://youtu.be/yN1E44boSd0

C'était en juin dernier, entre Paimpol et les Heaux de Brehat. Avis de grand frais annulé et remplacé par un avis de coup de vent en cours, puis de nouveau remplacé par avis de fort coup de vent en cours. Le vent est passé de 10 nœuds à 45 nœuds en moins de 10 minutes. GV seule avec trois ris et dérive relevée, un vrai régal. Deux pointes à 11 nœuds.
Avatar de l’utilisateur
cco
O passionné
O passionné
 
Messages: 283
Inscription: 15 Déc 2007, 23:23
Localisation: Au Portugal, puis traversée vers les antilles fin 2016 puis...

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Alibou » 07 Nov 2012, 13:05

PatoVapor a écrit:Je me demande par contre si la formule "quille rétractable" n'est pas préférable à celle du dériveur ?

Je pensais la même chose, d'ailleurs certains chantiers comme Alliage proposait les 2 gammes : dériveurs et quilles relevables (Azzuro), voiliers plus performants pour ces derniers essentiellement aux allures plus proches du vent.

Par contre pour des voyages loin des sentiers battus la formule dériveur est préférable pour les raisons suivantes :
- comme le dit cco pas de navigation sous voiles avec la quille relevée, c'est seulement pour les approches tranquilles au moteur
- point de vue sécurité ce que l'on gagne en couple de rappel, AVS , on le perd avec l'effet croche pied de la quille; l'essentiel du lest du dériveur n'étant pas dans la dérive, on peut naviguer ou fuire, dérive entièrement relevée dans le gros temps
- confort du dériveur notamment si le centrage des poids est bien réalisé
- consommation du pilote
- et surtout plus grande simplicité et fiabilité du mécanisme de dérive par rapport à une quille relevable, sans compter les problèmes en cas de talonnage, chocs, ... une crash box nécessaire pour les cas où la quille touche mauvaisement. Dans le cas de la dérive c'est quelques centaines de kg à remonter, souvent seulement avec un simple bout, et aucun problème en cas de choc (fusible ou pastille se changeant en 5 minutes), alors qu'avec une quille comprenant le lest c'est plusieurs tonnes donc pas du tout les mêmes contraintes pour le mécanisme de relevage et le puits !

Un autre avantage de la construction alu sur la construction polyester de grande série, c'est une plus grande personnalisation des aménagements possible, car beaucoup moins de contraintes structurelles ...
Alibou
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 93
Inscription: 17 Aoû 2007, 19:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede arioso » 07 Nov 2012, 22:44

Bonjour
Ce qui est évoqué est un quillard en mer qui remonte sa grosse quille et la garde en lui .Cette simple évocation enléve toutes les possibilités de réglage du DI type OVNI et puis c'est bien compliqué d'avoir un systéme de dérive capable de relever plus de DEUX tonnes systéme fiable dans le temps avec un puits de dérive capable de supporter un choc avec un Ofni. Je propose à ce sujet de regarder la vidéo de Chamade illustrant sa rencontre avec une bille de bois son safran réparé en mer SUPERBE
Avoir ces réglages pour moi est un gage de sécurité.Comme le fait remarquer Christian les sécurités sont mes priorités des priorités.Cette dérive des OVNI ne l 'oublions pas permet des réglages de pilotes de voiles de confort.
Il ne faut pas croire que les propriétaires d'ovnis sont d'horribles sectaires ,simplement ce sont des gens qui ont une bonne expérience et qui au bout du compte estiment que ce type de bateau leur convient.
En somme on devient propriétaire d'ovnis par un cheminement une réflexion sur la mer et la meilleure façon de naviguer.
Enfin peut être que quelqu'un parlera aussi des questions relatives au bouchains.
ceci AUSSI me semble avoir une importance,d'ailleurs certaines productions de série reviennent à cette configuration.
Jean Marie
Jean Marie OVNI 37 Spianato
arioso
O passionné
O passionné
 
Messages: 208
Inscription: 03 Aoû 2010, 10:46
Localisation: Port camargue

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Partir » 09 Nov 2012, 13:27

Pour les anciens qui se rappelleront des Meffre j'ai trouvé un extrait de George Meffre sur la sécurité des dériveurs intégraux en grand voyage. Un petit grand bonhomme fort sympathique et plein d'énergie communicative qui a bien bourlingué sur les océans, que j'ai eu le plasir de rencontrer lors d'un salon Nautic à Paris, et dont les conclusions sont sûrement d'un grand intérêt pour nous autres candidats au voyage !

Je cite :
Le dériveur intégral.
Il permet l’accès à des destinations et mouillages plus sûrs, confortables et intéressants.
Avec sa protection zinc inorganique silicaté, la surface est dure et résistante a l'abrasion et la solidité
inégalable de l'aluminium épais, il est possible d'échouer à volonté sans risque ni destruction de la protection,
chose impensable avec un antifouling classique.

Mais surtout le dériveur présente un facteur de sécurité incomparable : Par gros temps la dérive relevée supprime tout risque de chavirage.
L’expérience de "Metapassion" et d’"Antarctic" dans les quarantièmes et mers Australes en toutes saisons prouve que la sécurité et le confort procurés par ce type de coque par gros temps sont supérieurs aux autres type de voiliers

A propos du sujet essentiel de la résistance au gros temps, dans les deux manoeuvres de base de fuite et de cape.

Le dériveur bénéficie de la capacité à glisser, absorbant l'énergie des vagues mieux qu'un quillard.
La dérive relevée supprime totalement le risque de croche pied engendré par les quilles (embardées incontrôlables à droite a gauche suivies parfois de retournement, en anglais « broaching » et « capsizing »). Sous pilote automatique, par forte mer de l'arrière, "Antarctic" voilier de 20 m, surfe en toute sécurité à 16 /18 noeuds. Avec le lest intérieur, relever la dérive n’altère pas la stabilité du bateau.
A la cape, par conditions extrêmes, déferlantes croisées auxquelles l'on ne peut pas faire face en totalité.
Le dériveur absorbe mais surtout se relève bien plus rapidement qu'un quillard car il n'a pas à re-immerger sa quille.
De ce fait, il est moins sujet à se retourner lors d'une double frappe, le quillard est encore couché, le dériveur lui est en mouvement ascendant.


En ce qui concerne les vitesses indiquées ci-dessus, on pourrait penser qu'il est un peu de Marseille, ces bateaux n'étant pas vraiment légers comme les Open 60 du Vendée Globle. On comprend mieux en se rappelant que George a convoyé son bateau de France en Tasmanie avec pratiquement aucun aménagement à bord, juste quelques bannettes en toile et un coin cuisine avec 3 bouteilles 13 kg de gaz !
Partir
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 79
Inscription: 09 Mar 2010, 12:01

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Morgane » 10 Nov 2012, 15:26

18 Noeuds avec un char d'assaut ... ouah trop fort le George !
Morgane
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 59
Inscription: 09 Mai 2007, 11:58

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Dummy » 14 Nov 2012, 21:09

Quand on voit ce qui vient d'arriver à Marc Guillemot, enfin à la quille de son bateau, le concept dériveur a du bon !
A voir toutes les Actualités Voile : ici
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 356
Inscription: 21 Fév 2007, 10:07
Localisation: La Rochelle, F

  • Facebook
  • Twitter

Re: Voilier dériveur intégral aluminium de voyage

Messagede Nunavut » 19 Nov 2012, 15:03

oui, encore un bateau du Vendée Globe, celui de Beyou, qui vient malheureusement d'abandonner à cause de sa quille basculante, tête de vérin éclatée ! Rien ne vaut une dérive pivotante que l'on relève avec un simple bout ... ou alors un cata avec des dérives sabres que l'on peut changer facilement :mrgreen:
Philippe de Nunavut
Avatar de l’utilisateur
Nunavut
O passionné
O passionné
 
Messages: 128
Inscription: 09 Mai 2007, 20:27

Suivante

Retourner vers Infos Générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités