voiliers bateaux aluminium ovni

Vers le contenu


Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Relevage hydraulique de la dérive, safran, guindeau, propulseur, ...
  • Facebook
  • Twitter

Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Messagede Ramatoa » 13 Juin 2008, 11:07

Deux ans après sa mise à l'eau, le vérin du safran hydraulique a rendu l'âme avec des fuites massives de liquide.

L'électrolyse a détruit :
- Coté talon : le filetage intérieur de l'un des embouts du flexible (échange de l'embout et du raccord coudé).
- Coté tige : le filetage extérieur du raccord soudé au corps du vérin (échange du vérin).

Il y a manifestement un problème d'isolation électrique de la partie basse du safran, qui fait que les courants passent par le vérin et contribuent à sa destruction. Les deux anodes de la partie haute du safran se dégradent régulièrement et normalement. Celles de la partie basse se dégradent très lentement.

Quelle solution correctrice peut-on apporter ? Mettre une tresse (quel métal) pour assurer la continuité électrique entre les deux parties du safran ? Mettre une anode sacrificielle sur le vérin lui même (y-a-t-il assez d'espace ?)?

"Gigouille" avait rencontré un pb similaire... quelle solution a-t-il apportée ?

Quelles solutions avez vous trouvées pour résoudre ce problème de fiabilité du système hydraulique du safran ?
Benoît & Dominique sur Ramatoa.
Avatar de l’utilisateur
Ramatoa
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 26
Inscription: 23 Fév 2007, 18:40
Localisation: RIDS 2006-2007 - Caraïbes 2008 - Polynésie FR 2009

Re: Electrolyse du vérin safran hydraulique.


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Messagede Nunavut » 17 Juin 2008, 15:25

C'est sûr qu'après 2 ans de vie seulement ce n'est pas normal ! Comme c'est visiblement variable d'un bateau à l'autre je regarderais si il n'y a pas possibilité de continuité électrique par l'axe de rotation de la pelle.
Quant à une tresse c'est aussi une solution, mais ça serait mieux d'utiliser des métaux qui se "mangent" avant l'alu i.e. comme les anodes.
Je crois me souvenir que d'autres membres ont déjà posé la question ici, ce serait de fait utile qu'ils nous donnent un retour d'expérience.
Philippe de Nunavut
Avatar de l’utilisateur
Nunavut
O passionné
O passionné
 
Messages: 129
Inscription: 09 Mai 2007, 20:27

  • Facebook
  • Twitter

Messagede VEGA » 01 Aoû 2008, 16:11

Il n'y a pas de continuité entre la partie fixe et mobile du safran, car ils sont monté via des bagues en ertalon et le verin est lui aussi isolé. Une solution : faire une continuité électrique avec une tresse aluminium de 3-4 cms de large. J'en avais trouvé , mais .... en Australie. Pour la fixer , 2 collier inox sur la partie haute et basse du vérin. Laisser de la longueur pour descendre le safran, Bien sur, l'aluminium de la tresse se détériore en un peu plus d'un an, je n'avais pas mis d'antifouling, Sur un ovni 385, l'ouverture arrière est bien accessible, on peut se débrouiller en positionnant bien les vis des colliers pour changer la tresse en plongée ou lorsqu'on s'echoue.
Depuis les anodes inférieures s'usent, mais la tige du vérin ne se détériore plus...
____________________
Didier de Vega
VEGA
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 3
Inscription: 18 Sep 2007, 11:40
Localisation: Gruissan

  • Facebook
  • Twitter

Re: Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Messagede GIGOUILLE » 30 Nov 2009, 12:33

Bonjour à tous,
Je reviens par hasard sur ce sujet et je me rends compte que malgré les dires des pros je ne suis pas le seul, par contre,
Je n'ai toujours pas trouvé de tresse Alu et j'ai cessé de chercher car je n'ai plus de problème! je touche du bois! pourvu que ça dure, mais ne me demandez pas pourquoi car je n'ai rien fait de spécial.Sauf que le bateau passe la moitié du temps au sec ; tout le reste du temps je veille particulièrement à remonter le safran dès que le bateau est à l'arrêt ( même au mouillage).Yannick.
Avatar de l’utilisateur
GIGOUILLE
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 21
Inscription: 23 Fév 2007, 19:07
Localisation: GRECE PELOPONNESE

  • Facebook
  • Twitter

Re: Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Messagede Dolce-Vita » 01 Déc 2009, 23:51

pour trouver des tresses , vous allez sur le site hellopro.fr dans recherche vous tapez forissier vous decouvrirez des tresses alu
Dolce-Vita
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 01 Juil 2009, 18:22
Localisation: normandie

  • Facebook
  • Twitter

Re: Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Messagede emrener 3 » 22 Sep 2010, 22:51

Suite à une fuite de liquide glycol du vérin safran j'ai constaté une usure par électrolyse du manchon inox sur le flexible, et un piquage en surface du piston. Après remise en état de l'ensemble, j'ai rajouté une tresse souple en inox serrée avec des colliers en bas du piston et sur le corps du vérin. Je surveille périodiquement l'état, et depuis 4 ans cela n'a pas bougé. Au port et au mouillage je remonte le safran, histoire de rentrer la tige du vérin (cela évite aussi les concrétions inutiles qui endommagent les joins).
OVNI 43 équipé TdM (70 000€ d'options) aux Caraïbes, retour Bretagne juin 2011. prix 165 000€ me contacter "emrener1@gmail.com"
emrener 3
O discret
O discret
 
Messages: 7
Inscription: 04 Aoû 2008, 14:32
Localisation: bretagne

  • Facebook
  • Twitter

Re: Electrolyse du vérin safran hydraulique.

Messagede VEGA » 23 Sep 2010, 14:22

Bonjour,

Je reprend ce sujet du vérin et de son électrolyse, plus spécifiquement la corrosion du raccord mâle coudé et soudé sur le haut du vérin et/ou du raccord femelle emmanché sur le tuyau . Ayant eu ce problème pour la 2ème fois sur 2 ovnis différents, j'ai eu une longue discussion avec les ingénieurs (sympatique) d'Hydroem, société qui fournit le système hydraulique (vérins + pompes) de nos ovnis, pour tenter de comprendre la cause du problème, car comme beaucoup de sous-traitant, Ils ne savait pas exactement où était fixé le vérin. Pour eux, les specifs indiquaient que le vérin serait toujours SOUS l'eau, ce qui n'est pas tout à fait le cas pour la partie supérieure du vérin.
En fait ce problème récurent pourrait être dû à l'oxygénation plus importante de l'inox au niveau du raccord , qui n'est pas de la même composition que l'inox du corps du vérin, pour des spécification de soudure. Comme cette partie du vérin est juste à la limite de la flottaison, dès qu'il y a des changements de niveau d'eau à proximité du raccord (vaguelette, marées, navigation... un bateau qui flotte quoi !), il se trouve de temps en temps à l'air libre, de temps en temps sous l'eau, d'où changement de l'apport en oxygène. Et l'inox n'aime pas trop cela... Associé aux différences de salinité + la tranquillité du mouillage ou du port + la présence d'électricité "résiduelle" (vaste sujet...) + la charge du bateau + d'autres paramètres dont l'un des moindres est peut être l'âge du capitaine , ce raccord peut se corroder plus ou moins vite, entrainant fuite de glycol (pov poissons...) et impossibilité de descendre le safran et surtout de le bloquer en position basse. Imaginez naviguer avec la moitié du safran qui remonte avec la vitesse...
Quelles solutions ? Ben pas grand chose : peut être charger plus son ovni sur l'arrière lorsque l'on est stationné un long moment, enrober le tout de pâte d'isolation électrique (?) En tout cas la tresse alu que j'utilise, n'y a rien changé.
Pour les longs cours, pour éviter d'avoir un safran qui "ballote" en cas de problème, il est intéressant de prévoir de pouvoir le bloquer manuellement. Lors d'un carénage ou d'une pose vraiment tranquille, on perce un trou horizontal de part en part en bas de la partie fixe du safran (voir photo), ce qui permet de passer une vis inox. J'avais mis une vis de 6 mm, peut-être 5mm sera sufisant, pas trop grosse en tout cas, qui pourra casser si l'on dépasse le "pied du pilote" ou que l'on veut suivre une mouette sur la plage. Si l'on a ce type de problème, il est facile en plongeant de passer la vis que l'on a préparé et de la boulonner, pas trop serrée bien sur, avec un écrou nylstop étant le plus adapté. Je l'avais cassé en jouant dans un champ de patates de corail dans les marsas de Mer Rouge.., hop 15 minutes après le safran était re-bloqué. Mais la suite, c'est une autre histoire.

Bonne nav,
Fichiers joints
Percage_safran.jpg
Percage_safran.jpg (35.66 Kio) Vu 1128 fois
VEGA
O nouveau
O nouveau
 
Messages: 3
Inscription: 18 Sep 2007, 11:40
Localisation: Gruissan


Retourner vers Autres sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron