Hook de voile

  • Facebook
  • Twitter

Hook de voile

Messagepar Enyleve » 11 Nov 2020, 09:26

Bonjour,
Quels sont ces problèmes de hook, sur toutes les voiles ? C'est quoi exactement ce système, à quoi sert-il et y en a t-il aussi sur des voiliers de croisière ?
Comme je suppose beaucoup d'entre vous nous suivons le Vendée Globe et visiblement ces problèmes de hook concernent déjà une bonne partie de la flotte à peine 3 jours après le départ ! merci
Enyleve
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 24
Inscription: 27 Oct 2009, 15:53

Re: Hook de voile


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook voile

Messagepar Dummy » 11 Nov 2020, 10:15

Le principe du hook pour les voiles d'avant ou bien la grand voile est assez simple mais visiblement n'est toujours pas fiable , beaucoup de problèmes récurrents et pas seulement dans cette nouvelle course, voir Vendée Arctique (GV Boris Hermann) et même précédentes éditions du Vendée Globe (Jean Pierre Dick, etc), bien que des sociétés comme Karver ont une très bonne réputation. A ma connaissance vous n'en trouverez pas sur les Ovnis et je ne crois pas non plus sur les Cigale. Le problème quand ça coince, il faut monter en tête de mât ! Pas agréable en pleine mer avec la houle surtout sur un Imoca avec un mât proche de 30 m de haut !

Sur le principe, il s'agit d'un crochet (hook) articulé en haut du mât (ou plus bas pour les ris de GV ou les voiles de capelage avant, voir aussi système de bloquage donc de hook intégré dans l'émerillon sup. pour voiles sur emmagasineurs) qui permet de bloquer le point de drisse de la voile, qui est ensuite étarquée par le bas, la drisse n'étant plus sous tension, alors que sur un bateau de croisière on étarque les voiles avec les drisses.
Ceci permet d'utiliser des drisses de moindre diamètre, la drisse servant juste à hisser la voile et pas à étarquer le guindant (moins de poids dans les hauts, bien qu'avec le Dyneema ou Spectra ce soit déjà le cas), mais surtout pas d'usure de la drisse sous tension, voire du réa (ceux qui voyagent et pratiquent les grandes traversées savent que c'est un point important à surveiller).
Un autre bout plus léger permet d'actionner le hook et de décrocher le point de drisse pour pouvoir affaler la voile. Les voiles d'avant sur emmagasineurs sont déjà enroulées, mais on ne veut bien sûr pas laisser son Code 0 (Gennaker) à l'avant du bateau dans 40 Noeuds de vent. Pour la GV si le hook fonctionne mal cela semble encore pire car pour prendre des ris, la voile doit pouvoir descendre !
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 408
Inscription: 21 Fév 2007, 09:07

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook voile

Messagepar Morgane » 13 Nov 2020, 17:08

Dummy a écrit: bien que des sociétés comme Karver ont une très bonne réputation

Peut-être mais comme ils équipent 80% de la flotte du Vendée Globe cette "hookatombe" ne va pas l'améliorer !
Morgane
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 64
Inscription: 09 Mai 2007, 10:58

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook de voile

Messagepar Baladar » 14 Nov 2020, 16:56

Bonjour, Ayant du changer la quasi totalité de mon gréement de plus de 15 ans l'année dernière, je me suis posé la question de l'intérêt de ces hook sur un bateau de croisière.
Je trouve le principe d'étarquer la voile par le bas et de ne pas user les drisses super; ma drisse de génois ayant lâchée en pleine transat, heureusement j'en avais une de secours et ai pu renvoyer le génois sans monter au mât en pleine mer.
Vu qu'il y avait eu déjà des problèmes avec ces hooks et que c'est du matériel assez couteux, je voulais éviter l'utilisation de ces hook sur la GV car en général quand on prend des ris c'est que le temps forcit. Je pensais aux voiles d'avant comme mon gennaker et éventuellement un solent que j'aimerais bien avoir un jour.
Après réflexion j'ai trouvé que pour le gennaker ce n'est pas vraiment nécessaire car comme c'est une voile de beau temps, si la drisse casse (je surveille maintenant régulièrement et les raccourcis si nécessaire) ce n'est pas grave vu le temps et la mer tranquille on peut bricoler, par contre on doit pouvoir l'enrouler et la rentrer avant le mauvais temps pour éviter le fardage sans avoir à monter en haut du mât si le hook ne fonctionne plus.
Pour le solent ça me parait moins gênant car voile de brise et enroulée juste derrière le génois ? question théorique vu que je n'en ai pas encore !
Yves / Baladar
Baladar
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 59
Inscription: 08 Fév 2013, 17:12
Localisation: Galice (Juillet 2013)

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook de voile

Messagepar nunki » 15 Nov 2020, 09:37

Bonjour,
le principal avantage des hooks de GV, GK, et J, c’est de réduire la compression du mat par la drisse. Les mats des Imoca et autres multicoques de course ne seraient pas dimensionnés pour supporter cette charge en continu. Sur un OVNI, compte tenu du dimensionnement de nos mâts, c’est sans intérêt!. Si c’est pour éviter le ragage, un bon surgainage en dyneema ou en tecnora fait l’affaire pour bien moins cher. Par contre, Karver fait un système de hook de ris très astucieux, sans aucune pièce mécanique, qui ne fait plus travailler le vit de mulet en compression. A noter pour être complet que les hooks de voiles d’avant n’ont pas besoin d’un bout supplémentaire pour les débloquer, c’est la drisse qui le fait.
La plupart des pb de hook ne viennent pas du hook lui même, mais d’un problème de drisse, qui n’est plus sous tension une fois la voile en charge, et peut faire ainsi de gros dégâts lors de l’enroulement (sur l’étai ou sur le hook lui même). C’est précisément ce qui est arrivé à Amédéo.
Karver a envoyé à ses clients un mémo sur le sujet, qui est sur leur site.
Cordialement
nunki
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 28
Inscription: 13 Nov 2007, 13:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook de voile

Messagepar Sterna » 15 Nov 2020, 11:13

Je pense aussi que ces systèmes n'ont pas vraiment d'utilité sur nos bateaux, à part peut-être un système ingénieux de hook, mis au point d'ailleurs par Karver, pour les GV à corne qui risquent d'apparaitre de plus en plus sur nos voiliers (ex GV à corne en option sur l'Ovni 400 pour le rendre plus véloce), Augmenter la surface de voiles sans avoir à allonger le mât est particulièrement intéressant sur un dériveur.
Pour les hook de voiles d'avant, les avantages sont expliqués sur le site de Karver : https://www.karver-systems.com/fr/en-savoir-plus.html , voir intérêt d'un hook de drisse externe; d'autres fabricants de gréement ou d'accastillage comme Profurl ou Facnor en produisent aussi, mais cela semble concerner les voiliers de course ou la grande croisière / maxis.

Je suis par contre assez surpris par cette affirmation :
nunki a écrit:le principal avantage des hooks de GV, GK, et J, c’est de réduire la compression du mat par la drisse

quand on consulte les catalogues de fabricants de mâts la sélection se fait généralement sur les inerties transversales et longitudinales. En prenant z suivant l'axe du mât don xy plan d'une section perpendiculaire on regarde Ix et Iy voire SMx et Smy (I pour un mât alu à remplacer par El pour un profil carbone)
Pour faire plus simple, en prenant l'exemple d'une construction bois la résistance d'un poteau à la compression suivant son axe est toujours très élevée, l'élément déterminant des sections provenant des poutres supportées par ce poteau qui fléchissent sous les charges transversales.
Aussi quand la voile est étarquée que ce soit par le haut ou le bas, on déplace certes les points d'efforts, par ex. hook à la place du rea de drisse, mais les charges devraient rester semblables ? Peut-être que ce qui importe c'est la manière dont la pièce d'accastillage est ancrée dans le mât ?
N'étant pas vraiment spécialiste en gréement et encore moins en mât carbone, je peux me tromper !
Sterna
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 57
Inscription: 10 Sep 2012, 18:08

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook de voile

Messagepar nunki » 16 Nov 2020, 08:17

Bonjour Sterna,
moi non plus je ne suis pas spécialiste en greement, je vais essayer de le dire différemment, si j’ai bien compris. Avec une drisse, la tête de mat supporte la traction de la voile le long de son guindant, et la traction de la drisse, qui vient comprimer le mat. Avec un hook, la drisse est molle, il n’y a plus la compression de la drisse. Cette compression qui se fait dans l’axe du mat ne risque pas de le faire fléchir, mais de le faire flamber, si la section est insuffisante et si le mat est insuffisamment tenu latéralement. Un mat qui flambe, c’est un mat qui lâche brutalement, les efforts de compression trop forts provoquant, en gros, un déséquilibre des efforts à l’intérieur de la structure,. Le hook permet donc d’alléger la structure du mat et de son accastillage, et aussi la drisse, qui ne sert plus qu’à hisser et n’a plus à être mouflée, ainsi que du boîtier de réa.
S’agissant des GV à corne, là encore pas besoin de hook. Incidences par exemple monte un bout en dyneema accroché entre la corne et un chariot, plus court que le guindant. Quand on étarque, la corne monte toute seule. Nécessite un réglage précis, mais une fois fait, ça marche à la perfection, je peux en témoigner.
nunki
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 28
Inscription: 13 Nov 2007, 13:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Hook de voile

Messagepar Sterna » 22 Nov 2020, 17:02

Bonjour et merci pour ces précisions.
Pour les GV à corne j'ai en effet vu le système d'Incidences sur un Lagoon, mais je trouvais que la solution proposée par Karver semble bien pensée avec son hook, le mouflage pour étarquer et la latte en biais de la corne qui revient parallèle aux autres lattes pour affaler correctement la GV :

Sterna
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 57
Inscription: 10 Sep 2012, 18:08

Re: Re: Hook de voile

Annonces
 


Revenir vers Navigation

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités