Naviguer en roman est-il possible ?

  • Facebook
  • Twitter

Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar vegan » 20 Déc 2017, 11:25

Bonjour à tous,
Je viens de mettre les pieds sur le pont de ce forum.
Je vous préviens de suite : je n'ai pas le pied marin :?
Je suis romancier et mon personnage principal va s'acheter un bateau de plaisance en vue de faire du cabotage le long des côtes française partant de Nieuport.be vers Ars en Ré.fr
Dominique Végan le personnage en question :
a suivi les cours chez Altaïr et obtenu le brevet de Yachtman, a passé l'examen théorique du Brevet de conduite
et attend l'agrément d'ICC-IC
Le cours VHF est en bonne voie et il va devoir passer son brevet auprès de l'IBPT pour obtenir sa licence d'émission.
Il n'a pas encore mis les pieds sur un bateau et attend avec impatience vos conseils :mrgreen: ...
le temps et les étapes de son futur voyage, les difficultés auxquelles il va être confronté, l'aide possible, comment pénétrer ce monde mystérieux de la voile ?
Merci de votre aide
Micha
vegan
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2017, 10:50

Re: Naviguer en roman est-il possible ?


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Henri » 23 Déc 2017, 13:51

Bonjour,
Votre héros serait-il atteint de diplomite aiguë ? :mrgreen:
Le monde de la voile est (ou était ?) un des rares domaines où aucun diplôme n'est obligatoire pour naviguer et traverser l'atlantique. Il faut bien sûr respecter Dame Nature, ne pas griller les étapes, apprendre en navigant... naviguer le plus possible
Bonne chance
Henri
O discret
O discret
 
Messages: 9
Inscription: 14 Nov 2009, 13:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar vegan » 26 Déc 2017, 15:06

Merci Henri,
J'ai bien dit que je n'avais pas le pied marin :D
C'est en bourlinguant sur des sites internet (notamment de cours de navigation) que le personnage de mon roman a attrapé la diplomite aiguë :mrgreen:
Je n'ai pas l'intention de me jeter à l'eau :roll: ; juste écrire un roman. Je pensais trouver, sur ce site, un voyageur ayant effectué une descente de la manche au départ d'un port Belge et suivre la côte Française jusqu'à l'île de Ré.
Qu'il puisse m'expliquer les étapes ou les mouillages pour la nuit et aussi une idée du temps nécessaire à une telle aventure.
Cordialement
Micha
vegan
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2017, 10:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Dummy » 27 Déc 2017, 15:02

Bonjour et bienvenue,
Pas vraiment de réponse type, ça dépend du bateau, de l'équipage, de la saison, de la météo, de l'âge du capitaine ... :mrgreen:
Sur un des voiliers présents sur ce site et en convoyage je le ferais d'une traite, oui on navigue la nuit sur nos bateaux, juste gaffe aux heures des marées au passage du Four ou du Raz de Sein ou alors passage au large...
Très différent de par exemple un équipage familial à la belle saison (l'été) sur un petit canote et qui préfère rester proche des côtes et si possible être au port tous les soirs... mais là encore la longueur des escales va dépendre des performances (d'abord la taille, la longueur) du voilier et comment l'équipage veut ou peut le faire marcher ...
Bon à savoir pour ceux qui découvrent le monde de la voile c'est souvent en naviguant près des côtes que c'est le plus dangereux (comme pour un avion qui volerait près du sol) eg courants, vents qui portent à la côte, hauts fonds avec déferlantes (en cas de mauvais temps), cailloux, trafic maritime intense, pêcheurs (bateaux prioritaires en pêche), rails de cargos, etc . Le grand large (comme un avion en altitude) c'est plus peinard , enfin sur un bateau un minimum marin.
Désolé pour cette réponse pas vraiment utile, mais je crois que pour écrire un roman qui ne prend pas (trop) l'eau il faudrait naviguer ne serait-ce qu'un petit peu :wink:
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 374
Inscription: 21 Fév 2007, 09:07

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar vegan » 28 Déc 2017, 10:29

Merci Dummy,

Très utile, cela permet de diriger mes recherches et d'affiner le personnage de mon roman, Dominique Végan, afin qu'il ne prenne pas trop l'eau :roll:
Il est gros bleu et commence à naviguer. Féru de ses diplômes et d'un minimum de pratique, il compte partir en solitaire.
Son acquisition, un Alubat Ovni36 12m. 3 cabines, qu'il a acheté d'occasion.
Le grand large, il ne pourrait le prendre qu'une fois sorti de la Manche, qui sera à mon avis, son point crucial :? (il part de Nieuport.be)
Effectivement, je crois que naviguer sur papier, sans me mettre à l'eau est probablement une forme avancée d'utopie :shock:
Mais ... je ne désespère pas.
Cordialement
Micha
vegan
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2017, 10:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Alibou » 28 Déc 2017, 19:11

en parlant d'UTOPIE voir le teaser ci-dessous du film "CAPITAINE DE L'UTOPIE" :




impressionnant, non ?
Alibou
O passionné
O passionné
 
Messages: 109
Inscription: 17 Août 2007, 18:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar vegan » 29 Déc 2017, 11:49

Magnifique vidéo, merci Alibou.
vegan
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2017, 10:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Dummy » 30 Déc 2017, 11:48

Quelques éléments supplémentaires pour notre romancier :

pour calculer vos escales et la longueur de vos étapes prenez une vitesse moyenne de 5 N, soit environ 40 NM pour une journée de navigation de 8 heures, facile l'été, plus difficile l'hiver avec les journées courtes. Donc 120 NM par jour (24H) pour une navigation ininterrompue. Il y a bien sûr moyen d'aller plus vite en profitant des vents et des courants, mais c'est bon pour commencer.
Voie les cartes ici : http://www.ovniclub.com/navigation/
la carte pour les calculs : http://www.ovniclub.com/navigation/carte.php
et les cartes Navionics

Sur la route de jolis mouillages aux anglo normandes vers bréhat (voir Perros Guirrec et les 7 Iles), en bretagne sud : houat hoedic Groix, Belle Ile, sauzon ... enfin pas pendant les tempêtes d'hiver :mrgreen: .
Même en Manche on peut considérer être au large une fois à plus d'environ 20-25 NM des côtes, ce n'est pas vraiment le grand large, mais plus tranquille que de faire du rase cailloux.
1 NM (nautic mille) = 1852 m, 1 N (Noeud) = 1NM/heure

Voila pour probablement ma dernière contribution de l'année

De bonnes fêtes à tous et nos meilleurs voeux ... de navigation of course... pour la nouvelle année

PS : pour Alibou sympa le teaser, j'aimerais bine voir le film !
Avatar de l’utilisateur
Dummy
O passionné
O passionné
 
Messages: 374
Inscription: 21 Fév 2007, 09:07

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Yo! » 31 Déc 2017, 00:27

Quel jolie question Micha, bien sûr que c'est possible!!
Homère s'y est essayé, les Indiens et les Arabes mémorisaient les instructions nautiques dans leurs chants et poèmes, plus prêt de nous H de Montfreid romançait la navigation bien loin de La Franqui et peut-être parmi les plus récents à consulter, le Cercle Celtique de Larsson mêle policier et navigation "velue".
Chacun peut mettre dans une navigation ses peurs et envies, de la grande vague scélérate aux plages paradisiaques, des pirates aux vahinés, d'une vie libre et aventureuse à une retraite tranquille... tout est ouvert; peut-être juste se souvenir d'Aristote: il y a trois sortes d'humains, les vivants, les morts et ceux qui vivent sur l'eau.
Le personnage de Vegan devra par contre gagner une profonde substance pour se faire une place dans le monde des voileux, un monde ouvert (la mer est grande), tolérant (la mer rend humble), individualiste (on est tout seul lorsque ça part en cacahuète) et peut-être aller passer quelques soirées dans des repaires locaux de voileux permettrait de croquer quelques traits de caractère.
Pour en revenir à ton projet de roman, quelques détails techniques relatifs à la navigation Nieuwpoort vers Ars en Ré:
- 560 nm au plus court d'une traite
- comme l'indique Dummy, 30 à 40nm par jour pour du cabotage, soit 15 à 30 étapes pour du cabotage, plus est toujours facile
- points durs à passer: Cap Gris Nez, Cap de La Hague, Ouessant/Sein, plus tranquille après sur le Golfe de Gascogne
- la première partie du voyage de Nieuwpoort jusqu'au Cap de La Hague correspond à une côte difficile, un peu monotone, sans trop d'abris prudence
- puis la côte Nord de la Bretagne ouvre un monde exigeant où les cailloux, les courants de marées rendent les navigations difficiles et passionnantes
- le passage d'Ouessant et Sein, surtout si on s'y prend mal avec la météo, peut laisser de grands souvenirs,
- la Bretagne Sud en poussant jusqu'à Noirmoutier/Yeux offre encore de magnifiques abris
- la côte est bien plus monotone sur la dernière partie jusqu'à Ré
- la météo est assez bien prévue sur la zone, tout au moins à 48h, mais la mauvaise saison (hiver) peut conduire à des périodes d'une semaine non navigables - on reste au port -
- la cartographie est précise et correcte
- les outils modernes de navigation (GPS, AIS) facilitent bien et les évolutions technologiques permettent de naviguer sereinement en équipage réduit avec peu d'expérience préalable, c'est un grand bien (car la mer est un des derniers espaces de liberté accessible) et un grand mal (car il commence à y avoir de nombreux crétins incompétents dessus)
- partir en solitaire avec peu d'expérience préalable est un grand challenge, ton héros maîtrise probablement l'art du lâcher prise à moins qu'il n'envisage quelques ronds dans l'eau préalables
[à ce propos, la France est un des rares pays où aucun diplôme n'est, à ce jouer, exigé pour la pratique de la voile mais cela tend à devenir une exception et non plus la norme]
En espérant que ton roman prenne une forme audacieuse qui honorera la communauté des voileux,
Cordialement
Stéphanie/Christophe
http://www.yodyssey.com
Yo!
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 35
Inscription: 23 Juin 2007, 18:42
Localisation: refit Alubat - Sables d'Olonne

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Yo! » 31 Déc 2017, 05:35

cependant, nous sommes au Mexique et c'est la fin de l'apéro, tequila frap, c'est du local, au champagne, c'est les fêtes, et nous pensons avoir oublié certains aspects de la vie nautique:

- les dictons: genre "quand les mouettes ont pied, il est temps de virer" - pour les autres, l'almanach Breton est un condensé de la Bible, du Coran et du Kama Soutra

- les règles de bon sens:
1. on ne parle pas de la bête aux grandes zoreilles, c'est tabou, pas plus que de son pâté, pas plus que de pattes de *** porte chance, pas plus que d'exemplaire de Playboy [ainsi parlait zarathoustra, y a pas de problème] etc...
2. on ne part pas un vendredi, si on n'a pas le choix, la seule antidote connue est de saisir à pleine main (droite) la foufoune d'une femme - Donald n'avait rien inventé!! - c'est radical paraît-il
(de même, on évite le dimanche, c'est le jour du curé, il est habillé en femme et tout de noir, ça porte malheur)
3. on ne pisse pas bout au vent, c'est malencontreux confère le dicton "qui pisse au vent se rince les dents"
4. si on peut faire du portant, on évite le près
5. on ne siffle pas, le vent vient tout seul
6. les GiBis ont un problème avec la banane, on sait toujours pas pourquoi

- les règles de survie
1. les 5 F : le marin craint: la Frousse, le Froid, la Faim, la Fatigue et la Fouaf!!!
2. la banane (tiens encore ?) et le mal de mer vont très bien ensemble, la première ressort sans acidité lorsque le second prend de l’ampleur
3. quand tu peux dormir, dors

- la farmacie de bord est centrée sur le Tpunch: le citron pour le scorbut, le sirop de sucre pour l'énergie, le rhum pour ses propriétés anti-histaminiques (ta mer, c'est de circonstance... mais pas Breton, tu me diras, Constance n'avait absolument rien à voir la dedans)

- l’astre con, c’est-à-dire la lune, ne sert à rien qu’à t’emmerder et te faire voir des choses chellous dans la grand-voile lorsque tu commences à être très fatigué. Moitessier, Desjoyaux et nous y avons vu des ours, des amiraux, la Sainte Vierge bref, tout un pataquès qui n’a rien à faire sur un bateau…. tout ça en plus du marnage et des courants de marée induits… c’est trop

- il faut être prêt à tout, parfois la tournure des évènements prend des proportions apocalyptiques, Julius dans « Spinoza encule Hegel » nous arrive à peine à la cheville, il a pourtant de jolies bottes mauves en lézard avant que d’aller repeindre la Basilique Montmartre (tribute to Jean Bernard Pouy)

- s’il faut finir sur une note musicale, que ce soit un Do, cela permet d’accorder facilement un cor de chasse et sur nos bateau, nous avons souvent des soucis d‘accordement de corps de chasse d’eau

Viva Zapata !!!!
Stéphanie/Christophe
http://www.yodyssey.com
Yo!
O voyageur
O voyageur
 
Messages: 35
Inscription: 23 Juin 2007, 18:42
Localisation: refit Alubat - Sables d'Olonne

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar barric » 31 Déc 2017, 09:45

Pour Yol
une petite remarque a propos des "crétins incompétents", c'est peut-être nous-mêmes certaines fois. Si la mer essaie de nous rendre humble, n'affirmons pas trop vite que nous sommes intelligents, sensés, compétents ... pas toujours, loin de là. La mer ne manquera pas de nous faire comprendre quand nous pourrions être qualifiés ainsi. Bref, je crois qu'il y a aussi de la place en mer pour les crétins incompétents parce qu'ils s'en rendront compte rapidement et deviendront meilleurs.
barric
O discret
O discret
 
Messages: 19
Inscription: 21 Juil 2009, 21:51
Localisation: HENDAYE

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar Alibou » 31 Déc 2017, 13:09

Pour Kev :
le film passait à la Rochelle le mois dernier lors du festival d'aventure :



mais je crois visible dans plusieurs villes plus tard
Alibou
O passionné
O passionné
 
Messages: 109
Inscription: 17 Août 2007, 18:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar vegan » 31 Déc 2017, 14:20

Voilà que de choses utiles :D
Dummy, c'est parti, le temps de prendre ma calculette et d'épingler une grande carte au mur.
Cela va me rappeler mes voyages de terrien en motor-home; ça date ! mais les bons souvenirs reviennent vite en mémoire. Dunkerque, Le Crotoy, Honfleur, Cancale, Fréhel, Perros-Guirec, Roscoff, Le Crozon, Concarneau, Quiberon, Noirmoutier, les Sables d’Olonne, Ré, Royan et toutes les plages des Landes de Soulac à Vieux-Boucau. Dans les années 70, il n’existait aucune réglementation des stationnements pour les motor-homes et la nuit nous tenions compagnie aux CRS qui logeaient sur les parkings de plage. :roll:
Yo ! Je suis du genre vivant, aimant l’eau avec parcimonie ; j’ai essayé, à l’instar d’un certain Jésus, d’y marcher, mais cela n’a pas fonctionné. Outre les parkings de plage, en compagnie des Crs, j’ai fréquenté quelques installations portuaires tant pour le stationnement que pour profiter des installations sanitaires et échanger dans les restos locaux quelques repas et péripéties de voyage. :wink:
Je retiens le dicton qui me semble important pour tout navigateur "quand les mouettes ont pied, il est temps de virer".
Quant à celui "qui pisse au vent se rince les dents" j’en ai frais les frais sur une plage où un besoin pressant m’a obligé à prendre la pose d’un gars qui regardait la mer avec un vent venant du large.

Barric, soit tranquille, je ne prends la mer que sur papier !

Grand merci à vous tous et en plus de mes cartes et compas, je vais essayer de faire une synthèse de mon futur voyage à Ré où débutera vraiment l’intrigue de mon roman.
(Yo !, à ce moment-là, j’aurai peut-être recours à ton apéro Mexicain)

Micha qui vous souhaite de terminer 2017 en beauté et de commencer 2018 dans la joie et la bonne humeur.
Bon vent à ceux qui cette nuit vont terminer le stock 2017 de leurs fusées de détresse. :mrgreen:
vegan
O discret
O discret
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2017, 10:50

  • Facebook
  • Twitter

Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Messagepar cybele » 02 Jan 2018, 13:28

Oh là malheureux, c'est formellement interdit de tirer des feux de détresse! pitié pour nos valeureux SNSM!
Ovni 445.2014:Tour de Baltique , Hivernage à flot à Stockholm. 2015: Gota-Canal et Oslo puis hivernage Stockholm.2016:golfe de Botnie, hivernage Stockholm
2017 Norvège, et hivernage Tromsø .2018 vesr le Nord...

http://les-voyages-de-cybele.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
cybele
O passionné
O passionné
 
Messages: 138
Inscription: 14 Juin 2009, 15:39

Re: Re: Naviguer en roman est-il possible ?

Annonces
 


Revenir vers Le Café de la Plage

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités