Assurance maritime pour bateaux de plaisance

Le prix d’un bateau, aujourd’hui de plusieurs centaines de milliers d’euros, incite à réfléchir et à envisager les conséquences de sa perte ! De plus si c’est votre seul bien important, et que vous avez vendu votre maison pour pouvoir vous offrir le voilier de vos rêves, mieux vaut l’assurer.

Plusieurs types de contrats d’assurance maritime pour la navigation de plaisance sont possibles, il est donc difficile de donner une estimation du coût d’une telle assurance, mais c’est assez cher !
Si vous utilisez votre bateau seulement pendant les périodes de vacances, il vous suffit de prendre une assurance pour la zone de navigation Europe, qui va en général jusqu’aux Canaries. Pour ceux dont le voilier séjourne la plupart du temps dans un port, certains assureurs proposent des contrats en « utilisation réelle » du navire. A vous de consulter leurs tarifs et de faire jouer la concurrence !

Par contre pour les voiliers en partance pour un grand voyage le nombre de courtiers spécialisés et surtout d’assureurs français, voire même européens, offrant de tels contrats à des conditions raisonnables s’avère plus restreint.
Pour un bateau récent assuré « tous risques » sur des zones de navigation étendues aux routes classiques autour du monde dans les alizés, compter un minimum de 1 % H.T. de la valeur TTC du bateau comme prime annuelle. Attention relisez bien votre contrat car de nombreuses clauses d’exclusion peuvent s’appliquer, ou des avenants de changement de zones avec surprime vous être imposés . A côté des limites de zones en latitude sud ou nord, la navigation dans certains pays peut être exclue, comme les USA, où les poursuites peuvent s’avérer très onéreuses. Vérifiez votre couverture cyclonique i.e. naviguer ou seulement séjourner dans certaines zones tropicales pendant la saison des cyclones, ainsi que les différents types de valeur assurée pour votre bateau : valeur d’achat, agréée, expertisée (attention aux dates de validité), vénale, …
Les limites de zone en latitude ne sont pas toujours adaptées au tour-du-mondistes qui choisissent de descendre et de revenir par le Cap de Bonne Espérance, afin d’éviter la piraterie maritime sévissant à l’entrée de la mer Rouge. Sans parler des navigateurs, de plus en plus nombreux sur l’Ovniclub, qui envisagent de monter au Spitsberg, de descendre les canaux de Patagonie, de virer le Cap Horn, d’emprunter le passage du Nord Ouest ou de croiser dans les eaux de l’Antarctique; dans tous ces cas renseignez vous à l’avance sur les surprimes à votre contrat auprès de votre assureur ou courtier.

sinistre bateau pour assurance maritime

Une assurance maritime pour couvrir des sinistres parfois inattendus sur votre bateau !

Pour un bateau d’occasion plus ancien dont la valeur expertisée est relativement faible (ce qui ne veut pas dire que sa valeur de remplacement le soit !), l’assurance tous risques, ou encore « Fortune de mer » n’est aucunement obligatoire. Il est souhaitable cependant de souscrire une police qui couvre au moins la perte totale du bateau, les gros risques (en prenant par ex. une franchise élevée), et les frais de retirement qui peuvent vous être réclamés si vous avez la malchance de couler à un endroit gênant pour la navigation !

Inutile de surestimer la valeur de votre bateau, ce qui entrainerait automatiquement des primes d’assurance (et éventuellement des taxes dans certains territoires) plus élevées, sans vous assurez d’une plus grande valeur de dédommagement en cas de perte. Par contre pour un bateau ancien sur lequel vous avez entrepris de nombreuses améliorations, bien garder évidemment toutes les factures (à terre !) des nouveaux équipements et réparations, ainsi qu’éventuellement faire effectuer une expertise avant votre départ.

A noter aussi, pour ceux qui ne conservent pas de biens immobiliers à terre (l’assurance du bien incluant très souvent une RC), ne pas oublier de souscrire une police RC (responsabilité civile) qui va vous couvrir lors de toutes vos activités extra nautiques (moins de 100 euros par an pour une famille).
Quant aux assurances protection juridique et couvertures accident, maladie, rapatriement, cela dépasse le cadre de l’assurance maritime du voilier. A vous de voir avec votre assureur, en fonction de votre projet de navigation et équipage…


Questions, commentaires : ,  Abonnement : abonnement,  Inscription newsletter : Newsletter,  Partager : twitter facebook
Donnez votre avis sur cet article : A revoirBofMoyenBienTrès utile (31 avis, moyenne : 4, 23 sur 5)
Loading ... Loading ...