Isolation coque

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar penkreo » 07 Sep 2020, 08:50

OK merci. Nous naviguerons en été, mais nous nous disions que cela pourrait être bien de pouvoir chauffer un peu surtout si on monte très au Nord (il y a un chauffage à air pulsé sur le bateau). Mais j'imagine qu'il risque d'y avoir des problèmes de condensation importants avec le chauffage... Je me demande dans quelle mesure isoler au moins les endroits les moins difficiles d'accès (sous le pont et dans les cabines) pourrait permettre de limiter un peu la condensation.
penkreo
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 12 Nov 2019, 17:09
Localisation: Brest

Re: Re: Isolation coque


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar Sterna » 07 Sep 2020, 10:26

Bonjour,
Si isoler la coque à postériori n'est en fait pas une tache facile, il y a quand même moyen d'améliorer plusieurs points :

Peut-être refaire les vaigrages sous le pont en ajoutant de la mousse isolante type Armaflex. En principe c'est par le haut qu'il y a le plus de pertes de chaleur, mais les planchers froids ce n'est pas agréable non plus.
Certains vaigrages aussi sur le bord des couchettes où il n'y a pas de meubles. Doubler les panneaux de pont avec des plaques en plexiglass, très important pour la condensation.
On peut aussi envisager de coller de la mousse isolante sous les planchers ? et aussi mettre de la moquette dessus provisoirement pour ces navigations froides.
Si vous avez une épontille en aluminium peinte et non isolée, ce serait une bonne idée de l'entourer par un isolant, car c'est un bon endroit de ruissellement !
Des sous matelas de mémoire en fibre de coco c'est utile aussi contre l'humidité.
Pour la condensation pas de miracle il faut pouvoir bien aérer le bateau.
On peut aussi ajouter un poêle type Refleks dans le carré, plus efficace par grand froid et plus fiable qu'un chauffage à air.
Voilà pour des idées
Bon courage !
Sterna
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 57
Inscription: 10 Sep 2012, 18:08

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar penkreo » 07 Sep 2020, 20:03

Merci pour ces conseils; cela paraît une bonne idée en effet d'isoler ces différents endroits, je vais m'y atteler... et réfléchir aussi à installer éventuellement quelques boîtes daurade pour l'aération, vu que les aérateurs des panneaux ne seront plus très utiles s'ils sont doublés!
penkreo
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 12 Nov 2019, 17:09
Localisation: Brest

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar Alibou » 10 Sep 2020, 12:28

Une autre possibilité est d'ajouter du teck synthétique sur le pont à la place de la peinture antidérapante.
Gros travail mais pas tellement plus que de refaire tous les vaigrages sous le pont.
Offre de nombreux autres avantages de confort et d'esthétisme en plus d'une amélioration de l' isolation ?
Alibou
O passionné
O passionné
 
Messages: 122
Inscription: 17 Août 2007, 18:31

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar cybelle » 13 Sep 2020, 22:52

Bonjour - Suite à d'autres fils sur ce forum (merci Brecqhou et autres) j'ai décidé d'isoler le bateau (385 de 2004) moi-même, surtout pour contrôler la condensation. Il y avait des jours où, même hiverné donc pas chauffé et malgré les 4 écoutilles et 8 entrées d'air ouvertes, le bateau suintait des gouttes d'eau partout...

Plutôt qu'un produit type styrodur, qui à mon avis est trop rigide donc n’épouse pas parfaitement la surface à isoler, j'ai utilisé une mousse de néoprène autocollante. 'Néoprène' ici veut dire une mousse de caoutchouc synthétique élastomère, bulles fermées, comme on voit pour les combinaisons de surf/plongée etc. Style Armaflex aussi si on veut. Cet néoprène est plus flexible qu'un produit en plaque rigide et donc s'attache directement a 99% de la surface métallique, essentiel pour empêcher la formation de condensation. Inconvénients? Nettement plus cher, fournisseurs (grossiste/direct en usine) souvent peu orientés vers les particuliers, surtout pour 15m². Avantages - livré en rouleaux, facilité de mise en œuvre, et plus performante (azote plutôt que de l'air enfermé dans les bulles et déjà plus chaud au toucher que le styro). Dans mon cas j'ai choisi une épaisseur de 15mm mais il y a de l'espace pour deux fois cela, ce qui serait un minimum pour les eaux glaciales (brrrr). Cela m'a pris 3 semaines de travail et parce que tous les vaigrages du pont sont démontables (scratch ou vis) je dirais que ce n'est pas difficile. Oui, faut être méticuleux mais ça va pour un bricoleur expérimenté - et à mon avis si tu n'est pas bricoleur tu devrais pas quitter la marina!

Cette solution élimine le phénomène d'une plaque à condensation qui est le pont d'un bateau en alu ou acier. Il faut dire que ça marche également par l’extérieur (à une époque Alubat utilisait HPK Naval (un produit français, style Treadmaster) et notre premier Ovni de 1989 en était équipé. Ces revêtements de pont antidérapants sont plus à la mode mais, d’après mon expérience, sont préférables à une peinture antidérapante qui n'isole rien, mais qui est moins chère pour le chantier et donne un look plus moderne pour le propriétaire. J'ai recouvert un pont en HPK tout comme j'ai peint des ponts toujours en cherchant un résultat quasi-professionnel (et parfois mieux, ce qui n'est pas toujours difficile non plus) et je dirai que c'est autant de travail pour enlever/remplacer un revêtement que de faire une bonne peinture dans les règles de l'art. De nos jours, l'arrivée de faux teck change tout est là je suis d'accord avec Alibou.

Pour revenir à l'isolation de notre bateau, chaque hiloire et barrot est également recouvert d'un polystyrène flexible (collé et doublé) pour éliminer les ponts thermiques. Tout cela traite la déperdition par conduction et l'effet de condensation. Le tout est recouvert d'un film réfléchissant à bulles pour réduire la déperdition de chaleur par rayonnement. La perte de chaleur par convection par contre demande une autre approche. Faut stopper toutes les entrées d'air (principalement compartiment moteur - ce qui n'est pas possible en navigation - et les éléments ouvrants comme équipets). Sinon il y a une belle lame d'air glacée qui circule autour du bateau entre la coque et les menuiseries/planchers et qui rend le beau styrodur installé en option inefficace.

Le résultat pour nos 15mm + film réfléchissant? Une différence de 4°C entre l'extérieur et l'intérieur sans aucun chauffage (basé sur 2 ans d'expérience). Ça marche également contre le soleil bien sur! Depuis, je continue peu à peu d'ouvrir/démonter où je peux pour isoler la coque au dessus de la ligne de flottaison (et tu peux facilement démonter/remonter beaucoup des finitions/vaigrages). Il y a pas mal d’accès derrière les menuiseries pour glisser plusieurs types d'isolant - faut que ça soit semi rigide et pas trop épais (5mm). Tu fais glisser plusieurs feuilles entre la coque et les meubles et ça commence a imiter ces isolants mince et très performants. Autour de la cabine arrière j'ai utilisé un ouate en polyester (donc imputrescible) de 100mm. Bien sur tout ça manque d’homogénéité, mais c'est largement assez pour vous changer la vie et montre que c'est vraiment possible en retro-fit. Comme expliqué ailleurs sur le forum, pour les hautes latitudes c'est conseillé d'isoler les planchers (pas difficile non plus), car contrairement à ce que disent les physiciens et profs, le froid monte par les pattes en retirant ta chaleur corporelle vers les fonds!
OVNI 385 No.84 (2004) - Sud Bretagne
ex OVNI 30 (1989)
Avatar de l’utilisateur
cybelle
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 84
Inscription: 27 Nov 2009, 17:38
Localisation: Bretagne/Corse

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar penkreo » 14 Sep 2020, 22:14

Super, merci pour ces conseils détaillés! Est-ce que tu aurais une référence pour la mousse de néoprène autocollante? Ca tient bien sur l'alu, ou est-ce qu'il vaut mieux ajouter une colle en plus?
penkreo
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 12 Nov 2019, 17:09
Localisation: Brest

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar cybelle » 16 Sep 2020, 21:51

Je t'ai envoyé un MP....
OVNI 385 No.84 (2004) - Sud Bretagne
ex OVNI 30 (1989)
Avatar de l’utilisateur
cybelle
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 84
Inscription: 27 Nov 2009, 17:38
Localisation: Bretagne/Corse

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar cybelle » 16 Sep 2020, 21:57

Oups...n'importe quel primaire d'accrochage polyvalent ferait l'affaire - plutôt pour consolider la poussière et copeaux de métal et bois laissé par le chantier et qui vont réduire l'adhérence
OVNI 385 No.84 (2004) - Sud Bretagne
ex OVNI 30 (1989)
Avatar de l’utilisateur
cybelle
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 84
Inscription: 27 Nov 2009, 17:38
Localisation: Bretagne/Corse

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar penkreo » 22 Sep 2020, 09:27

OK merci beaucoup pour les références! (je réponds dans le forum car je n'arrive pas à envoyer de MP). Ca paraît être une solution très intéressante en effet. Je me demande juste quelle est la tenue de l'adhésif sur l'alu à long terme (en particulier pour les plaques situées sous le pont); par ailleurs on conseille généralement de poncer légèrement l'alu pour enlever l'oxydation avant d'appliquer un primaire d'accroche... Tu avais mis directement le primaire sans ponçage, et collé la mousse par dessus? Ca semble bien tenir dans le temps?
penkreo
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 12 Nov 2019, 17:09
Localisation: Brest

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar cybelle » 22 Sep 2020, 22:33

Bon, cela fait 3 ans que c'est fait et tout tient bien. Pour ajouter un détail, faut dire qu'il y a quelques petits endroits (des coins du produit normalement) où j'ai ajouté un peu de colle contacte (je trouve les aérosols plus facile) parce que le film autocollant s'est détaché du caoutchouc pour divers raisons (coupe un peu déchirée, difficulté à séparer le papier protecteur du film autocollant (comme par exemple avec les films solaires).

Mais je ne possède pas la vérité. J'essaie d'utiliser mon expérience pour atteindre mon but. J'ai des bonnes références en tout ce qui est auto, bateau, informatique et bricolage/construction. Cela me donne la confiance de suivre ce que je considère comme une voie pratique et correcte parmi les plusieurs options et théories offertes. Si ça te semble mieux de poncer, ou autre chose, fais le car t'auras plus de confiance dans le travail pour l'avenir. Mais finalement, et selon l'âge du bateau, quand t'ouvres le plafond tu verras si (dans mon cas au moins) l'alu brille comme neuf montrant aucune oxydation méritant un ponçage, juste un 'primer' pour aider l'adhésion.
OVNI 385 No.84 (2004) - Sud Bretagne
ex OVNI 30 (1989)
Avatar de l’utilisateur
cybelle
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 84
Inscription: 27 Nov 2009, 17:38
Localisation: Bretagne/Corse

  • Facebook
  • Twitter

Re: Isolation coque

Messagepar penkreo » 23 Sep 2020, 13:18

D'accord merci pour les conseils et l'expérience, c'est vraiment utile. Dans mon cas aussi l'alu a gardé un aspect bien brillant sous les vaigrages donc je m'inquiète sans doute pour rien!
penkreo
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 12 Nov 2019, 17:09
Localisation: Brest

Re: Re: Isolation coque

Annonces
 

Précédent

Revenir vers Les options Alubat

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités