Partager sur :

Aventure à la voile

Vie à bord

Spitsberg, passage du Nord Ouest, Terre de Feu, canaux de Patagonie, navigation en Antarctique, remontée du delta de fleuves comme l'Amazone ou L'Orénoque, encore aujourd'hui l'aventure à la voile est sans limite. Territoires aussi sauvages que somptueux, mais où le vent fait ce qu'il veut !

Alors que nombre de voiliers, toujours plus nombreux chaque année, traversent l'Atlantique (on parle de 1000 à 1500 bateaux traversant des Canaries vers les Antilles), une petite partie, moins de 10 %, continue vers Panama pour poursuivre un tour du monde par les alizés. Quant à ceux qui s'aventurent hors des sentiers battus, remontent les fleuves, ou naviguent dans les hautes latitudes en croisière, ils sont encore peu nombreux.

On assiste par contre à un véritable engouement pour les hautes latitudes depuis déjà plusieurs années, peut-être depuis que des scientifiques et climatologues ont permis au monde de prendre conscience qu'il s'agit sans doute de paradis perdus, que la fonte des glaces et de la banquise est inéluctable.
Les bateaux de charter et voiliers offrant des croisières insolites l'ont bien compris. Ils sont chaque année toujours plus nombreux à partir de Ushuaïa, à l'extrême sud de l'Argentine, pour emprunter le canal de Beagle malgré ses célèbres williwaws, et mouiller au pied des glaciers de Patagonie, ou encore doubler le Cap Horn et traverser le passage de Drake en direction de la péninsule Antarctique.

Nul besoin de rappeler que l'on entend par vraie Aventure une activité ou un voyage dont l'issue n'est pas vraiment connue à l'avance, même si en bons marins ces aventuriers ou explorateurs des temps modernes auront mis toutes les chances de leur côté. Si pour les équipages professionnels qui effectuent régulièrement ces croisières chaque année les risques semblent bien maitrisés, il n'en est pas de même pour un équipage amateur sur un voilier de taille plus modeste avec une autonomie plus restreinte. Même si l'équipage est expérimenté et bien préparé à ce type de navigation, l'éloignement des zones visitées fait que l'esprit d'aventure demeure. En cas de problème l'équipage ne devra en premier lieu ne compter que sur ses propres ressources. Bien différent des routes très fréquentées où il est toujours possible d'appeler des secours.

Bientôt quelques "voileux" intrépides, précédant les nouvelles routes maritimes empruntées par de futurs cargos gigantesques et d'immenses porte-conteneurs reliant l'Europe à la Chine, remonteront la côte Ouest du Groenland et sa fameuse baie de Disko; et continueront dans la baie de Baffin afin d'emprunter le Passage du Nord Ouest à travers un dédale d'îles et de glaces au nord du Canada, jusqu'à la mer de Beaufort et le nord de l'Alaska. Puis rejoindront Anchorage après avoir traversé le détroit de Bering. De là ils pourront descendre le long de la côte nord américaine, avant de traverser vers les îles et séduisants lagons du Pacifique, et de poursuivre cap à l'ouest; à moins qu'ils envisagent de remonter vers le Japon, ou au contraire décident de descendre vers le Pacifique Sud, l'île de Pâques et le Chili !

Souvent notre imagination parfois peu féconde, un trop grand souci de confort et une certaine aversion du risque, ou alors un esprit grégaire, nous imposent nos propres limites ... et des mouillages encombrés ! Alors que même dans notre vingt-et-unième siècle, les zones d'exploration et de navigation peu fréquentées sont encore vastes...

Et pour les plus frileux, il suffit de suivre le conseil de Marcel Pagnol : "Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n'achetez pas un bateau : achetez une île !"

De nouveaux terrains d'aventure pour les voyages à la voile zones pour aventure à la voile Des ouvrages sur l'aventure à la voile : voir ici

Sur le même sujet :

Voyageurs navigateurs au long cours OVNI-Club
Nouvelles des navigateurs en grand voyage.

Commentaires ou questions ? : utiliser la rubrique grande croisière du forum

Partager sur :
Donner votre avis sur cette page (membres) : (14 avis, moyenne : 4.4 sur 5)