Annexe de voilier

Si votre bateau est votre nouvelle maison, l’annexe est votre voiture ! C’est elle qui vous permet de vous rendre à terre, faire les courses et l’avitaillement, visiter la baie ou le lagon autour de votre mouillage, embarquer ou débarquer des équipiers, aller à la pêche sous-marine, emmener les enfants à la plage ou au restaurant savourer des glaces, visiter et prendre l’apéro sur les « bateaux-copains », explorer les fonds marins en plongée, renforcer votre mouillage par mauvais temps, « bidonner » eau ou gas-oil pour faire les pleins avec des jerrycans dans les lieux sauvages sans eau courante ou pompe à essence au bord d’un quai, …

Il vous faut donc une annexe solide, sûre, vaste, confortable, rapide, mais aussi pas trop lourde et facilement logeable sur votre bateau, ou dans un coffre, lors des grandes traversées. C’est toute la problématique du choix d’une annexe ! Les caractéristiques requises n’étant pas toujours facilement compatibles, vous devrez opter pour le meilleur compromis possible, en fonction de vos projets de navigation, de la taille de votre bateau et équipage, mais aussi de son coût. Ce dernier point est d’autant plus important que dans certains lieux où vous aurez besoin de laisser votre annexe toute la journée, il sera préférable de ne pas trop attirer les convoitises !

Le choix de l’annexe pour son bateau est primordial. N’oubliez pas qu’une fois en grand voyage, vous serez plus souvent au mouillage qu’au port ! Les distances sont souvent plus grandes que l’on pourrait l’imaginer, notamment dans les lagons du Pacifique, où un moteur hors-bord puissant est appréciable. Certains bateaux de voyage en embarquent deux : un petit moteur de 2CV essence, ou un nouveau moteur électrique, très léger pour faciliter les manœuvres lors de déplacements courts, et un plus puissant de 10 à 15 CV pour les plus grandes distances. C’est d’autant plus vrai que depuis l’avènement du quatre temps pour réduire la pollution marine, les moteurs hors-bord sont devenus lourds. Aujourd’hui un moteur HB de 6CV, qui semblait présenter un bon compromis pour équiper une annexe légère de moins de 3m, est malheureusement difficilement manœuvrable par une personne seule. Donc quitte à s’équiper de bossoirs ou portique, palans, … autant disposer d’un moteur suffisamment puissant.

Parmi les solutions rencontrées en grand voyage, on peut voir des annexes en hypalon à fond rigide, la marque la plus connue étant Caribe, car adoptée par les grandes sociétés de locations de voiliers aux Antilles, dans le Pacifique, etc. Ces annexes initialement fabriquées au Venezuela sont solides : fond rigide et hypalon résistant mieux aux rayons UV du soleil que le PVC. Mais elles sont lourdes et nécessitent des moteurs Hors Bord plus puissants. De plus elles ne se plient pas entièrement (fond rigide). Il faut donc disposer d’un portique ou de bossoirs, d’un palan pour le moteur, et surtout d’un voilier suffisamment grand (13-14 m min. pour un monocoque avec équipage réduit) si l’on veut pouvoir ranger cette annexe à l’intérieur du bateau en grande traversée.

Une autre solution est d’acquérir une annexe PVC meilleure marché, même de bonne renommée, à fond gonflable. Une fois gonflé sous haute pression le fond est de fait bien rigide et comporte même une quille en V, ce qui n’est pas le cas des fonds à lattes ou en aluminium. Cette annexe, lorsqu’elle est suffisamment longue (ex plus de 3 m), se comporte bien dans la mer même avec un moteur puissant, et est rapide, car légère. Elle se dégonfle entièrement et tient dans un sac de dimensions tout à fait acceptables, pour pouvoir se ranger dans un coffre ou à l’intérieur d’un voilier de 12 m. Son plus gros défaut est bien sûr sa fragilité. On peut assez aisément renforcer la résistance des boudins extérieurs, au minimum en partie haute, en faisant tailler un solide tissu acrylique, de plus anti-UV, sous forme de housse extérieure. Le fond reste son talon d’Achille. Attention alors aux objets coupants, et à vos hameçons quand vous allez à la pêche !

D’autres solutions d’annexes rigides, souvent artisanales, existent bien sûr. Le point critique étant que cette annexe puisse trouver sa place sur le pont, à l’envers sur un ber, sans trop gêner les manœuvres; et puisse être solidement arrimée en cas de gros temps en traversée. Sinon avec un bon moteur et une carène correcte (bien choisir le plan de l’annexe), ce type d’annexe rigide s’avère souvent une excellente solution pour des tour-du-mondistes s’aventurant hors des sentiers battus. Robuste, confortable, marine avec son franc-bord plus élevé que sur un pneumatique, tolérant des charges élevées, elle peut aussi se laisser plus facilement sans surveillance, sur un fond de plage au corail agressif ou des rochers coupants, et pouvant se cadenasser solidement avec une chaîne inox passant par le moteur. Il suffit de moins soigner les finitions et de laisser l’aspect extérieur de son moteur vieillir rapidement, pour réduire les risques d’emprunt intempestif. De plus si vous avez la possibilité d’y ajouter une voile, ce sera un nouveau jeu pour les enfants et pourra aussi servir de survie dynamique.

Un dernier point, pour le plaisir, mais aussi par mesure de sécurité en cas de perte de votre annexe, embarquez un Kayak de mer (démontable, rigide ou gonflable), vous ne le regretterez pas !

kayak annexe pour bateau
Un kayak de mer comme annexe secondaire


A voir aussi sur le même sujet :


Quel type d’Annexe ? : Divers – Forum nautique OVNI-Club

Quel type d’annexe ? Lattes / Gonflabe / Plancher / semi rigide. Je suis à la recherche d’une annexe. Je ne suis pas pour les …


Questions, commentaires : ,  Abonnement : abonnement,  Inscription newsletter : Newsletter,  Partager : twitter facebook
Donnez votre avis sur cet article : A revoirBofMoyenBienTrès utile (16 avis, moyenne : 4,31 sur 5)
Loading ... Loading ...