Du 445 au 450

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar cybele » 07 Jan 2018, 12:22

Je confirme pour la marche arrière, l'utilité des safrans parallèles comparé aux safrans divergents. D'autre part en cas d'échouage il n'y a pas de risque de porte-à-faux, si les safrans touchent.Enfin, en cas de gite prononcée (rare ici!) les deux safrans travaillent, alors que pour les divergents celui au vent devient inutile.
Ovni 445.2014:Tour de Baltique , Hivernage à flot à Stockholm. 2015: Gota-Canal et Oslo puis hivernage Stockholm.2016:golfe de Botnie, hivernage Stockholm
2017 Norvège, et hivernage Tromsø .2018 vesr le Nord...

http://les-voyages-de-cybele.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
cybele
O passionné
O passionné
 
Messages: 138
Inscription: 14 Juin 2009, 16:39

Re: Re: Du 445 au 450


Note : vous voyez cette publicité car vous n'êtes pas connecté au forum
Annonces
 

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar Lei Lani » 07 Jan 2018, 13:18

Bonjour et bonne année à tous !
Pour le bisafrans style Caroff les propriétaires de 445 présents sur ce forum sont les mieux placés pour nous parler de leur efficacité dans toutes les conditions, mais d'après ce que j'ai entendu ça fonctionne pas mal et tout à fait comparable à l'efficacité du safran plus profond relevable mais donc articulé et beaucoup moins hydrodynamique (voir le profil) du 435; avec les avantages de simplicité en plus (pas de vérin, etc)

Si les 2 safrans ne sont pas trop distants l'un de l'autre l'écoulement est facilité.

Un parallèle avec l'aviation nous rappelle que les biplans étaient connus pour décoller et atterrir sur des distances beaucoup plus courtes que des avions comparables avec un seul jeu d'ailes. Les 2 paires d'ailes des biplans génèrent une sustentation bien supérieure. L'avion soviétique Antonov An-2 biplan pouvait non seulement décoller ou atterrir (presque) n'importe où, mais pouvait aussi voler en arrière (avec un min de vent de face) !!
Les vitesses ne sont biens sûr pas les mêmes, mais la viscosité dynamique de l'eau est bien supérieure à celle de l'air.

Pour les bi-safrans classiques (bi safrans écartés inclinés pour reprendre les termes de Caroff) il est vrai que le safran au vent est vulnérable, voir le schéma sur cet article de 2013 (en anglais) Pros and cons of 2 rudders, mais comme le dit aussi Sterna, à la gîte celui sous le vent totalement immergé avec le bon angle, travaillant dans des conditions idéales est particulièrement efficace.
Bon vent à toutes et à tous !
Avatar de l’utilisateur
Lei Lani
O passionné
O passionné
 
Messages: 211
Inscription: 21 Fév 2007, 15:55
Localisation: Port ou zone, Pays

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar Quetzal » 09 Fév 2018, 22:13

Les safrans du 450 sont identiques à ceux du 445.

Voici ceux du 450 n°1, ainsi que les jaumières, verticales et parallèles.
Pièces jointes
jaumieres450.jpg
Jaumières
jaumieres450.jpg (94.24 Kio) Consulté 486 fois
safrans450.jpg
safrans450.jpg (89.39 Kio) Consulté 486 fois
Quetzal
O discret
O discret
 
Messages: 8
Inscription: 21 Déc 2015, 23:36
Localisation: Méditerranée

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar Sterna » 10 Fév 2018, 12:11

Bonjour et merci pour la réponse et ces photos
Sterna
O intéressé
O intéressé
 
Messages: 41
Inscription: 10 Sep 2012, 19:08

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar Opale » 10 Fév 2018, 12:25

Bonjour,
Une suggestion de progrès que je vais essayer de mettre en œuvre sur mon 435 qui souffre et demande de nombreuses heures d’entretien annuel : minimiser au maximum les surfaces peintes qui seront laissées en alu brut. Par exemple au niveau des trappes de la baille à mouillage que je vais définitivement poncer sans les repeindre, ou sur une coque neuve au niveau des rails de fargue et des embases chandeliers, laissés nus. Et pourquoi pas aussi des tubes soudés à la coque pour y fixer les vannes plutôt que des passe coque rapportés, fragiles, en matière plastique.
Bon mois de février à toutes et tous
Patrick
OPALE
Opale
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 83
Inscription: 28 Juil 2009, 18:53
Localisation: Aguadulce - Espagne

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar GJOA » 11 Fév 2018, 15:05

Mettre juste ce qu'il faut de peinture (cad le moins possible sur l'aluminium :lol: ) est une bonne idée pour l'entretien à long terme de tout bateau alu. J'en suis à mon 3 ème voilier alu et je dois dire qu'à part l'antidérapant sur le pont et quelques zones clés avec du teck synthétique pour le confort et l'esthétique je n'ai pas forcé sur la peinture ! Les passes coque en tube alu qui remontent au dessus de la ligne de flottaison sont bien sûr un plus essentiellement en cas de choc et de déformation importante de la coque. Par contre les vannes plastiques de type Randex sont d'excellentes qualité et tiennent sans problème plus de 20 ans sans souci et sans entretien particulier, et ne causent non plus aucun problème de compatibilité avec l'alu. Il suffit simplement, comme toutes vannes plastique, de les actionner régulièrement surtout celles qui ne servent que très peu souvent.
GJOA
O passionné
O passionné
 
Messages: 114
Inscription: 09 Mai 2007, 14:26
Localisation: Nantes

  • Facebook
  • Twitter

Re: Du 445 au 450

Messagepar Opale » 13 Fév 2018, 15:37

Bonjour Gjoa,
Dans l’idéal si les tubes peuvent monter au dessus du niveau de l’eau ce serait parfait, mais déjà remplacer cette faiblesse des passe-coque, ce serait un vrai plus d’un terme de sécurité. Concernant les peintures « supprimables », celle de fond cale en l’alu nu serait parfaite dans la liste.
Bonnes navigations
Patrick
OPALE
Opale
O impliqué
O impliqué
 
Messages: 83
Inscription: 28 Juil 2009, 18:53
Localisation: Aguadulce - Espagne

Re: Re: Du 445 au 450

Annonces
 

Précédent

Revenir vers Gamme OVNI

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités